Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le maire du Teich refuse de céder la gestion de sa forêt communale à l'ONF

-
Par , France Bleu Gironde

"C'est un hold-up" explique François Deluga. Le maire du Teich accuse l'Etat de vouloir gagner de l'argent sur le dos des communes qui sont propriétaires de forêts. Il envisage un recours devant le Conseil d'Etat pour contester le régime forestier.

Le Teich possède 600 hectares de forêt de pins
Le Teich possède 600 hectares de forêt de pins © Maxppp - maxppp

Le maire du Teich François Deluga refuse de céder la gestion de sa forêt communale de pins maritimes (600 hectares) à l'Etat. C'est pourtant la règle depuis 2016. Une circulaire ministérielle précise que toutes les forêts publiques doivent désormais êtres soumises au régime forestier de l'ONF. L'Office national des forêts est ainsi chargée d'exploiter les parcelles, de vendre les bois de coupe et d'en redistribuer les revenus aux communes. 

François Deluga conteste la légalité de cette circulaire. Il estime que l'Etat cherche encore une fois à gagner de l'argent sur le dos des collectivités.

Aujourd'hui la gestion de notre forêt coûte 2 à 3 % du prix des coupes. L'Etat veut nous prendre 13 %. C'est du racket !

- François Deluga

Face à cette colère les services de l'Etat tentent de jouer l'apaisement. Renaud Laheurte, directeur départemental des territoires et de la mer de la Gironde promet un système juste et durable.

La forêt continuera d'appartenir aux communes.  L'ONF se contentera de faire des propositions de gestion avec des revenus répartis dans le temps.

- Renaud Laheurte, DDTM

A ce jour l'ONF gère 70.000 hectares de forêts en Gironde, très peu finalement comparé à la taille du massif, 500.000 hectares détenus à 83 % par des exploitants privés.

François Deluga accuse l'Etat de hold-up

Choix de la station

À venir dansDanssecondess