Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le "manger local" en plein boom depuis le confinement en Creuse

-
Par , France Bleu Creuse, France Bleu

Les magasins de producteurs et les drive fermiers ont fait recette pendant le confinement. Leur chiffre d'affaires a doublé voire quadruplé en Creuse. Les agriculteurs espèrent que ces nouveaux clients vont continuer d'acheter local sur le long terme.

Le chiffre d'affaires du Pré creusois, à Gouzon, a doublé pendant le confinement
Le chiffre d'affaires du Pré creusois, à Gouzon, a doublé pendant le confinement - Aïda Cissé

Pendant le confinement, beaucoup de Creusois ont fait la queue devant les supermarchés. Mais beaucoup aussi ont profité de cette période pour changer leur mode de consommation, en achetant leurs yaourts, viande ou légumes directement auprès des producteurs. La vente en circuits-courts a explosé en Creuse depuis mars.

Au Pré creusois, à Gouzon, le chiffre d'affaires a doublé pendant le confinement. Ce magasin regroupe une vingtaine de producteurs creusois, dont la gérante, Aïda Cissé, qui cultive des plantes médicinales près de Boussac : "On est un peu fatigués mais vraiment ravis !"

Ça nous donne confiance pour le futur !

Elle n'est pas totalement dupe : une partie des nouveaux clients risque de revenir à leurs habitudes. Mais depuis le déconfinement, plusieurs continuent à faire leurs courses au Pré creusois : "On a eu de très bons retours, ils nous disent qu'ils aiment le contact direct avec le producteur, et ils ont découvert que ce n'était pas plus cher que le supermarché." Pour faire face à ce nouvel afflux de clients, elle envisage d'embaucher un salarié avant l'été.

Quatre fois plus de clients

Le drive "A vendredi" a également fait recette pendant le confinement. Cette association regroupe une quinzaine d’agriculteurs dans le Pays Combraille en Marche. Leur chiffre d'affaires et leur clientèle ont été multipliés par quatre pendant ces deux mois selon Louis Verduijn, maraîcher à Mainsat. Il est optimiste pour la suite : "Depuis le 11 mai, on n'a pas remarqué une baisse du nombre de clients. Ça nous sauve et ça nous donne confiance pour le futur !"

En revanche, il y a un peu moins de monde au Panier du coin, à La Souterraine, un magasin de producteurs locaux. Maud Delanaud, responsable des commandes d'épicerie, a une explication : "Pendant le confinement, énormément de personnes sont venues s'installer dans le Limousin, d'où l'afflux de clients."

La vague n'est cependant pas entièrement retombée : "Je sais que je vais avoir de nouveaux clients ; d'ailleurs j'en ai déjà. Plusieurs me parlent de changement de mode de consommation, certains m'ont explicitement dit que le confinement les avait dans un sens ramené à la raison." Elle espère que les Creusois seront de plus en plus nombreux à acheter local pour dynamiser l’économie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu