Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Le mildiou ravage les vignobles bio de Saint-Saturnin-de-Lucian

mercredi 8 août 2018 à 7:09 Par Harmony Bouvier, France Bleu Hérault

Y aura-t-il du vin bio cru 2018 ? Le printemps très humide a favorisé le développement du mildiou, un champignon qui ravage le raisin. Dans son vignoble de Saint-Saturnin-de-Lucian, Virgile Joly a été particulièrement touché : il a perdu près de la moitié de son vignoble à cause de la maladie.

Virgile Joly tient une exploitation biologique depuis 20 ans. Le mildiou a détruit la moitié de son domaine. "Je n'ai jamais vu ça", dit-il.
Virgile Joly tient une exploitation biologique depuis 20 ans. Le mildiou a détruit la moitié de son domaine. "Je n'ai jamais vu ça", dit-il. © Radio France - Harmony Bouvier

Saint-Saturnin-de-Lucian, France

Cela fait 20 ans que Virgile Joly tient son domaine biologique à Saint-Saturnin-de-Lucian (Hérault). Mais la récolte de l'année 2018 ne s'annonce pas au beau fixe. "Sur cette parcelle, on a des grappes qui ont complètement séché. Les feuilles aussi ont noirci. On dirait que tout a brûlé". La moitié de son domaine se trouve dans cet état-là.

Les fortes précipitations du début d'année à l'origine de l'attaque du mildiou

La faute à une maladie : le mildiou. "Le champignon s'est nourri de la plante et a complètement tué le raisin". Le mildiou se trouve pourtant rarement dans le sud de la France. Mais les conditions météo de ces derniers mois ont favorisé son développement. "Entre début janvier et fin mai, on a eu 750 millimètres de pluie. On a eu presque le double de l'année dernière en quelques mois", explique le viticulteur. 

"On dirait que la grappe a brûlé". Les effets du mildiou sur le domaine Virgile Joly. - Radio France
"On dirait que la grappe a brûlé". Les effets du mildiou sur le domaine Virgile Joly. © Radio France - Harmony Bouvier

Une attaque qui a pris Virgile Joly par surprise également à cause de sa propagation : "Dans les manuels d'avertissement agricole, on nous dit que ce sont les feuilles qui seront d'abord impactées puis petit à petit la maladie va monter. Mais en fait, on a eu une attaque directement sur grappe. Finalement on se rend compte que nous manquons de connaissances sur le cycle du champignon".  

"Les anciens vignerons nous disent qu'il faut remonter aux années 1964-1965 pour retrouver une attaque d'une même ampleur." - Virgile Joly, viticulteur bio à Saint-Saturnin-de-Lucian

Pour traiter ses parcelles biologiques, Virgile Joly n'utilise aucun produit phytosanitaire, seulement du cuivre. Ce n'est malheureusement pas suffisant : "Même un viticulteur qui a bien traité ses vignes en amont de la maladie et de façon régulière a perdu au moins 30% de sa récolte. L'efficacité du cuivre est donc très limitée"

Face à cette impuissance, le vigneron en appelle aux pouvoirs publics afin de trouver des alternatives au cuivre. Le viticulteur pourra mieux chiffrer ses pertes une fois les vendanges passées, entre fin août et début septembre.