Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Le plus grand salon du vin bio revient à Montpellier

lundi 29 janvier 2018 à 9:01 Par Elena Louazon, France Bleu Hérault

Le Mondial du vin biologique ouvre ce lundi à Montpellier. Mille exposants sont présents au Parc des expositions pour tenter de faire connaître leurs produits, mais aussi pour réfléchir à la manière de réduire les émissions de CO2 liées à la production de vin.

Illustration. Depuis 25 ans, le salon Millésime accueille chaque année des milliers de visiteurs
Illustration. Depuis 25 ans, le salon Millésime accueille chaque année des milliers de visiteurs © Maxppp - Guillaume BONNEFONT

Montpellier, France

Après un passage l'année dernière par Marseille, le salon Millésime Bio, le plus grand salon de vins biologiques au monde, est de retour à Montpellier. Pour pouvoir exposer sur les salons, les producteurs doivent avoir reçu le label biologique attribué par Sud Vin Bio, l'association interprofessionnelle des vignerons bio d'Occitanie, qui organise l’événement.

Un tremplin

La certification est attribuée aux viticulteurs qui utilisent des fertilisants naturels pour la culture de l'ensemble des ingrédients du vin (raison, sucre, alcool), et qui ont banni les produits de synthèse. 

Le président de Sud Vin Bio, Patrick Giraud, se réjouit du succès du salon, "un tremplin" pour faire connaitre la viticulture biologique. "Avec l'agriculture biologique on protège nos ressources et on amène de la sécurité alimentaire aux consommateurs : on s'engage à ce qu'il n'y ait pas de pesticides, et on permet un respect de l'environnement."

Patrick Giraud, président de SudVinBio

"Un acte d'achat bio, c'est un acte militant." Patrick Giraud, président de Sud Vin Bio

Le salon permet également à des plus petits producteurs de se faire connaître des acheteurs professionnels. Pour les aider, les organisateurs ont installé des stands identiques, quelle que soit l'importance du producteur qui expose. 

"Au salon on rencontre de nouveaux consommateurs, ça peut ouvrir ses productions au monde entier, détaille Patrick Giraud. On veut donner la possibilité d'accéder à ce développement commercial à tout le monde. Les grosses structures qui ont des moyens commerciaux pourrait avoir des stands imposants comme des châteaux, le petit producteur qui n'a pas les mêmes moyens serait anéantie."

Patrick Giraud, président de SudVinBio

Découvrir les innovations

Le salon Millésime Bio fête cette année ses 25 ans. En un quart de siècle, le secteur a beaucoup évolué. "On a des nouveaux venus dans le secteur, plus jeunes et plus formés, avec des profils différents, qui prennent une démarche constructive vers la viticulture biologique, explique le président.

"Les profils des vins biologiques ont changé. Nos produits reflètent les envies des consommateurs, des vins fruités, aromatiques. Les évolutions techniques nous permettent de produire des vins différents, qui respectent l’éthique de la bio."

Patrick Giraud, président de SudVinBio

Le salon est d'ailleurs l'occasion pour les organisateurs de faire connaître des initiatives et solutions techniques qui contribueront dans le futur à réduire l'impact de la viticulture sur la production de CO2. 

À l'occasion du salon, un prototype de tracteur électrique sera présenté au public. Le véhicule a été réalisé en collaboration avec l'école des Mines d'Alès et l'IUT de Nîmes. "On cherche à privilégier les énergies renouvelables pour le travail du sol, précise Patrick Giraud. C'est une nouvelle démarche pour réduire l'empreinte carbone"

Le vignoble d'Occitanie est le premier vignoble biologique de France. Il représente 35% des surfaces viticoles biologiques du pays, devant la région PACA et la Nouvelle-Aquitaine, et 7,5% des vignobles biologiques du monde. 

La France est le troisième pays producteur de vin bio derrière l'Espagne et l’Italie.