Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

VIDÉO : Le Pas-de-Calais est désormais une terre de production de tomates

lundi 16 avril 2018 à 16:03 Par Matthieu Darriet, France Bleu Nord

Dans les Serres des Hauts-de-France, à Arques, près de Saint-Omer, la famille Vandevelde récolte ses premières tomates grappes. Ces Belges ont investi 16 millions d’euros pour construire plus de 9 ha de serres chauffées et embaucher 50 personnes.

Les Serres des Hauts-de-France vont produire 6.000 tonnes de tomates hors sol par an.
Les Serres des Hauts-de-France vont produire 6.000 tonnes de tomates hors sol par an. © Radio France - Matthieu Darriet

Arques, France

Entre les ouvriers qui récoltent les tomates, des robots autonomes remontent les allées, vers le site d’emballage.  Ici, les dernières techniques de culture hors sol ont été poussées, et ça fonctionne, raconte Kevin Vandevelde : 

Je trouve que c'est peut-être plus facile que dans le sud. Parce que dans le sud, on peut avoir beaucoup de journées avec plus de 30°. Ici, ça n'arrivera que parfois, pendant l'été, et on pourra bien gérer la température, parce que si c'est trop chaud, ce n'est pas bon pour la production et la qualité. Concombre ou poivrons, c'est aussi possible ici. Il y a encore des possibilités.  

Les belges Kevin et Jonas Vandelvelde ont récolté leurs premières tomates, produites dans les Hauts-de-France. - Radio France
Les belges Kevin et Jonas Vandelvelde ont récolté leurs premières tomates, produites dans les Hauts-de-France. © Radio France - Matthieu Darriet

Les plants sont cultivés sur de la laine de roche, à 85 cm du sol, pour faciliter la récolte. Ces tomates ne peuvent donc pas prétendre être bio. Mais la production n'utilise pas de produits chimiques ; des insectes ont été installés dans les serres pour lutter contre les insectes nuisibles et contre les maladies. 

Des tomates sous surveillance

Tout est donc très contrôlé, pour récolter une grappe de tomate par semaine. Chaque plant reçoit ce dont il a besoin, pas plus, explique Jonas Vandevelde : 

L'eau est distribuée en goutte à goutte. Elle arrive avec de l'engrais mélangé. Au local technique, on fait les concentrations d'engrais. C'est l'ordinateur qui dit combien on donne à chaque plante. Et s'il y a trop d'eau, elle est récupérée dans un gouttière et on la réutilise pour le lendemain. 

Avec les mêmes plants, mis en culture entre Noel et le 1er de l’an, les récoltes vont s’étaler entre avril et novembre. Production annuelle : 6 000 tonnes.