Agriculture – Pêche

Le Pays Basque se met à l'huile !

Par Jacques Pons, France Bleu Béarn et France Bleu Pays Basque mardi 4 octobre 2016 à 17:54

Les membres coopérateurs de Nouste Ekilili au pressoir de Gabat
Les membres coopérateurs de Nouste Ekilili au pressoir de Gabat © Radio France - Jacques Pons

On connaissait le porc basque, les cerises ou le piment d'Espelette. Il faut désormais compter sur les huiles du Pays Basque! Huile de tournesol et huile de colza produites par la coopérative "Nouste ékilili" (notre en gascon, tournesol en basque) implantée au Pays Basque et en Béarn.

Au départ, en 2006, la coopérative "nouste ékilili" se lance dans la culture de colza et de tournesol sous l'impulsion d'Euskal Herriko Laborantza Ganbara. Cet acteur du développement agricole prône une culture paysanne de ces produits. Une alternative au maïs trop gourmand en eau. Alternative aussi au tourteaux de soja produits par l’Amérique du sud à l'aide d'OGM.

Le tournesol basque, alternative au soja américain

On est dans une logique vertueuse — Michel Berocohirigoin d'Euskal Herriko Laborantza Ganbara

Le tournesol et le colza comme alternative au maïs selon Michel Berocohirigoin

Des tourteaux de tournesol après préssage des graines - Radio France
Des tourteaux de tournesol après préssage des graines © Radio France - Jacques Pons

Tournesol et colza améliorent les sols

L'avantage du tournesol et du colza est aussi agronomique selon l'un des coopérateurs, Jean-Léon Borda. A Orègue cet agriculteur élève des brebis et produit son tournesol en alternant avec d'autres productions. C'est ce qu'on appelle la rotation des cultures.

Le tournesol et le colza améliorent les sols selon Jean-Léon Borda d'Orègue.

La volonté d'être autonomes

Derrière cette production la volonté d'être autonome pour l'alimentation des bêtes et donc plus économe. Beñat Herbin est agriculteur et éleveur à Angous dans le canton Béarnais de Navarrenx.

Colza et tournesol nous rendent plus autonomes selon Beñat Herbin, agriculteur à Angous

Les tourteaux pour les animaux, l'huile pour les hommes

Une tonne de tournesol donne deux tiers de tourteaux et un tiers d'huile. Une huile dont l'usage a évolué. De carburant pour les tracteurs, camions et bateaux de pêche, on l'a destine désormais à notre alimentation.

Des huiles pour les restaurants et les particuliers. - Radio France
Des huiles pour les restaurants et les particuliers. © Radio France - Jacques Pons

Il reste encore un gros travail à faire pour prospecter les restaurants et les particuliers — Jean-Jacques Prebende, président de "nouste ekilili"

Cette huile de tournesol et de colza la coopérative en vend une partie à des établissements scolaires et dans plusieurs magasins de l'intérieur du Pays Basque. Pour, Jean-Jacques Prébendé, le président de la coopérative nouste ekilili, il y a encore du boulot pour accroitre la clientèle.

Il y a encore du boulot pour vendre les huiles de colza et de tournesol selon Jean-Jacques Prébende, président de "nouste ekilili"

10 ans après sa création la coopérative Nouste Ekilili regroupe 13 fermes dont 5 Béarnaises. De quoi permettre la production de 70 tonnes de tourteau et 33 à 35 000 litres d'huile chaque année.

Partager sur :