Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Le pétillant de Touraine victime de son succès pendant les fêtes

-
Par , , France Bleu Touraine

Avec les aléas climatiques, les volumes de pétillants de Touraine sont en baisse, notamment dans les grandes surfaces. Du coup, les prix ont légèrement augmenté alors que le prix attractif du pétillant est un atout face au champagne.

Les ventes de pétillants ont reculé de 4% en grande surface, faute de volumes
Les ventes de pétillants ont reculé de 4% en grande surface, faute de volumes © Maxppp - Danielle Laborde/La Nouvelle République/Maxppp

Indre-et-Loire, France

Le pétillant de Touraine, par la qualité du produit et son prix attractif face au champagne, est devenu le produit phare des fêtes de fin d'année. Les chiffres de vente sont là pour le démontrer. Entre 30 et 40% des ventes annuelles de pétillant se font sur les 2 mois qui précèdent Noël. C'est le Vouvray pétillant qui est la locomotive du secteur en Touraine. Il faut savoir qu'en région Centre Val de Loire près d'une bouteille sur 2 de pétillant vendue est du Vouvray. Cela représente 44% de part de marché dans la région, soit une production entre 8,5 et 9 millions de bouteilles chaque année.

Les aléas climatiques ont entraîné une baisse de la production et une hausse des prix

Mais avec la forte demande liée à la fin d'année, il y a un manque de volume en raison des aléas climatiques de ces dernières années. On manque de références, notamment pour les grandes surfaces. On trouve parfois des rayons vides de Vouvray pétillant, explique Jean-Michel Piaux, le président de l'AOC Vouvray. Les ventes sont du coup en baisse en grandes surfaces, un recul de 4% en moyenne. Il n'est donc pas impossible qu'il y ait une répercussion de quelques centimes sur les prix comme le précise Jean Michel Piaux. Pour autant, on doit rester vigilant pour éviter que ces hausses soient trop fortes. On est dans un marché concurrentiel, avec des pétillants qui arrivent de l'Europe entière.

Choix de la station

France Bleu