Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Le président du Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine défend "les pratiques vertueuses" des éleveurs français

vendredi 11 mai 2018 à 10:35 Par Fabienne Joigneault, France Bleu Limousin

Le Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine, qui s'ouvre ce samedi à Bordeaux, sera l'occasion pour Dominique Graciet de délivrer des messages positifs sur un "métier passionnant". Le président de la Chambre régionale d'agriculture était sur France Bleu Limousin à 8h15.

Le salon régional de l'agriculture se déroule du 12 au 21 mai à Bordeaux (illustration)
Le salon régional de l'agriculture se déroule du 12 au 21 mai à Bordeaux (illustration) © Maxppp - Aurélien Morissard

Bordeaux, France

On y attend 300.000 visiteurs du 12 au 21 mai, avec notamment 3 journées consacrées à l'élevage et le concours régional de la race limousine ce samedi. Le Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine est inauguré ce vendredi soir à Bordeaux. L'occasion pour les agriculteurs de parler de leur "métier passionnant", expliquait Dominique Graciet à 8h15 sur France Bleu Limousin, avec Alain Ginestet. Le président de la chambre régionale d'agriculture veut délivrer des messages positifs.

Non au dénigrement

C'est le moment idéal pour "_défendre un métier passionnant_, que ce soit pour les animaux ou les végétaux, alors que beaucoup d'associations nous dénigrent", explique Dominique Graciet. Et l'occasion de relayer la campagne "pas d'élevage sans amour" lancée en Limousin cet hiver. Car, rappelle le président du Salon, "les éleveurs aiment leurs animaux, aiment leurs métiers et cultivent du vivant avec tous les aléas que ça comporte". 

Le Salon est l'occasion de délivre des messages "positifs", estime Dominique Graciet - Aucun(e)
Le Salon est l'occasion de délivre des messages "positifs", estime Dominique Graciet - ©Pas d'élevage sans amour

Les pratiques agricoles sont régulièrement mise en cause en France, mais "les éleveurs s'engagent dans des pratiques respectueuses de l'environnement", tempère Dominique Graciet, qui avance que "l'élevage français est le plus vertueux de l'Europe et du monde". Dès lors, selon lui, "l'attaquer c'est s'exposer à l'avenir à consommer de la viande venues des feed-lots des Etats-Unis ou d'autres pays bien moins regardants". 

Contexte européen difficile

Ce salon arrive aussi dans un conteste d'inquiétude sur une éventuelle baisse de 5% des aides européennes de la PAC. Une séance sera d'ailleurs consacrée mardi après-midi à l'avenir de la  Politique Agricole Commune. "Il y a beaucoup d'exploitations dont les aides sont l'essentiel des revenus", rappelle Dominique Graciet, sachant que les revenus agricoles sont parmi les plus bas. Il se dit particulièrement inquiet de l'avenir, "avec le Brexit, et l'émergence d'états qui ne veulent pas financer ces politiques".