Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

Le prix du beurre flambe depuis un an

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Depuis 12 mois, le cours du beurre ne cesse de grimper, près de 80 % ! La note est plutôt salée pour les plus gros consommateurs de beurre que sont les biscuiteries industrielles ou les artisans boulangers pâtissiers.

Le prix du beurre a augmenté de près de 80 % depuis un an
Le prix du beurre a augmenté de près de 80 % depuis un an © Radio France - Anne Tréguer

Quimper, France

Pendant longtemps, les cours du beurre ont été très bas et les industriels en ont stocké de grande quantité en attendant que les prix remontent. Or l'an passé, la production de lait a diminué et les stocks de beurre ont fondu. Depuis plus d'un an, il y a pénurie de beurre et le beurre est en proie à une spéculation internationale. "

La tonne se vend plus de 4.000 euros , soit 1.000 de plus que l'an passé

"Début 2016, je payais la tonne 3 000 euros , ces derniers mois je dois sortir 4.400, 4.500 euros la tonne !" nous explique Thierry Lucas, de la boulangerie les Plomarc'h à Douarnenez (Finistère). Thierry achète 10 tonnes de beurre par an pour réaliser ses kouign amann, ses gâteaux bretons, ses pâtisseries et autres viennoiseries. La note est donc salée depuis quelques temps. "J'ai dû répercuter cette hausse de matière première sur mes gâteaux sans trop pénaliser le client pour autant. Le Kouig Aman a ainsi augmenté de 70 centimes depuis un an".

A la boulangerie des Plomarc'h , le kouig aman coûte plus cher - Radio France
A la boulangerie des Plomarc'h , le kouig aman coûte plus cher © Radio France - Anne Tréguer

Pénurie de beurre dans les étals

Régulièrement dans les rayons des grandes surfaces, il manque des plaquettes de beurre et notamment le beurre bio. Autre victime de cette spéculation sur le prix du beurre, les biscuiteries industrielles. Le beurre représente près d'un quart des matières premières utilisées pour la fabrication des galettes , des palets bretons. Les responsables des biscuiteries ne veulent pas témoigner au micro mais reconnaissent que les temps sont durs et que certaines entreprises sont fragilisées et pourraient disparaître à moyen terme si les cours continuent de s'envoler.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu