Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Le soulagement de la chambre d'agriculture de la Mayenne : son budget ne sera finalement pas amputé

-
Par , France Bleu Mayenne

Un revirement synonyme de soulagement : le gouvernement renonce à amputer de 45 millions d'euros les ressources des chambres d'agriculture. Pour la Mayenne, cela signifiait une perte de 500 000 euros.

Capture d'écran Google
Capture d'écran Google © Radio France

Département Mayenne, France

Le rétropédalage du gouvernement. Il renonce à la baisse de 45 millions d'euros des ressources pour les chambres d'agriculture, en plein examen du budget 2020 à l'Assemblée Nationale. Le projet de loi de finances proposait initialement de diminuer de 15% la taxe additionnelle à la taxe sur le foncier non bâti, qui rapporte au total actuellement 292 millions d'euros aux chambres d'agriculture, soit une baisse d'environ 45 millions par an de leurs ressources. 

Un manque à gagner de 500 000 euros

En Mayenne, le budget de la chambre d'agriculture est de 7,5 millions d'euros. Cette mesure lui aurait fait perdre 500 000 euros. L'annulation de la baisse est donc une bonne nouvelle pour Stéphane Guioullier, le président de la chambre d'agriculture de la Mayenne. 

C'était difficile à faire supporter par nos équipes et à faire supporter par nos comptes

"C'était bien entendu difficile à faire supporter par nos équipes et à faire supporter par nos comptes. On nous demande d'émettre des avis quand une collectivité met en place un plan local d'urbanisme, pour monter des dossiers lors de l'installation des jeunes, on accompagne des réseaux par exemple sur la réduction des phytosanitaires, et puis derrière il y a des missions de recherche et développement, et des formations pour les agriculteurs", détaille Stéphane Guioullier.

Reportage France Bleu Mayenne

Il faut un budget conséquent, digne de ce nom

"On voit toute l'actualité du moment autour de la réduction des produits phytosanitaires, de l'adaptation aux besoins du consommateur, à l'évolution de nos exploitations, à l'agro-écologie. Le monde agricole s'est toujours adapté aux nouvelles exigences et aux nouvelles demandes et continuera à le faire demain. Mais pour ça il faut un budget conséquent, digne de ce nom, à l'heure où les territoires ruraux n'ont jamais été aussi fragilisés, où la rupture entre le monde des villes et le monde des champs n'a jamais été aussi importante. Les chambres d'agricultures sont un levier important pour resserrer les liens", ajoute Stéphane Guioullier.

Stéphane Guioullier, le président de la chambre d'agriculture de la Mayenne.

Des élus se sont opposés à cette baisse

La mesure avait suscité une levée de boucliers d'élus de tous bords, y compris de la majorité. Près de 200 parlementaires et présidents de département s'y étaient opposés dans une tribune publiée dimanche dans Le Parisien, dont la sénatrice de la Mayenne Elisabeth Doineau. 

Les agriculteurs ont besoin d'être accompagnés

"Aujourd'hui on demande au monde agricole de se transformer par rapport à l'environnement, mais les agriculteurs ont besoin d'être accompagnés, et qui le fait le mieux, ce sont les chambres d’agriculture, pour les amener à cette transformation", explique l'élue mayennaise.

En Mayenne, le budget de la chambre d'agriculture a déjà été amputé de plus de 500 000 euros en 10 ans selon son président. Elle emploie 70 personnes pour accompagner au mieux les agriculteurs mayennais.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu