Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche
Dossier : Dossier du jour de France Bleu Vaucluse

Le suicide des agriculteurs, il faut oser en parler

-
Par , France Bleu Vaucluse

Un chiffre résume l'ampleur du problème posé à notre société : un agriculteur se suicide tous les deux jours en France. Les causes en sont multiples et le sujet demeure encore un peu tabou. Pourtant, des dispositifs existent pour aider les agriculteurs en souffrance.

Trouver la force de ne plus se cacher (photo d'illustration)
Trouver la force de ne plus se cacher (photo d'illustration) © Getty - Valentin Russanov

Orgon, France

Les situations de détresse se multiplient dans le monde agricole.  Certaines peuvent conduire l'exploitant ou le salarié à passer à l'acte, à mettre fin à ses jours. 

Des institutions comme la Mutualité Sociale Agricole Alpes Vaucluse ou des associations comme Solidarité Paysans basée à Orgon se mobilisent en mettant en place des dispositifs d'aide et d'accompagnement.

Mais le repérage d'un risque suicidaire, "c'est l'affaire de chacun dans l'entourage familial et professionnel" insiste Catherine Famin de l'Unité des services d'urgences psychiatriques au Pôle Santé de Carpentras.  Il faut rester à l'écoute de certains signes.

Catherine Famin : savoir décrypter les paroles et les silences

Très souvent, l'agriculteur confronté aux difficultés de toutes sortes (économiques, administratives, familiales...) a du mal à prendre conscience -seul- de son état de détresse. Et "la machine casse" brutalement. C'est ce qui s'est passé pour cet agriculteur vauclusien qui a accepté de témoigner sous couvert d'anonymat. 

Un agriculteur vauclusien témoigne de son "burn out" récent

Oser parler de sa souffrance

Ne jamais rester seul et ne pas avoir honte de demander de l'aide : tel est le conseil des professionnels, formés à l'écoute et à l'accompagnement des agriculteurs en grande détresse.

Ne pas rester isolé et ne pas culpabiliser

À la Mutualisé Sociale Agricole Alpes Vaucluse, 70 agents ont été formés à repérer et à accompagner la détresse des agriculteurs. "Le travail est mené au domicile des personnes, dans la discrétion et la confidentialité" insiste Nadine Armand du service Action Sociale de la M.S.A Alpes Vaucluse.

Des conseillers spécialement formés pour repérer les situations à risque

Des contacts à votre service, pour ne pas rester seul

  • Agri’Écoute : 09.69.39.29.19   (7 jours/7 et 24h/24)
  • Suicide Écoute : 01.45.39.40.00
  • Service d'action sociale de la MSA Alpes Vaucluse : 04.90.13.66.39
  • Association Solidarité Paysans à Orgon : 04.90.73.17.61
  • Unité d’urgences psychiatriques Pôle Santé Carpentras : 04.32.85.88.05
  • Comité d’éducation pour la santé de Vaucluse : 04.90.81.02.41
Alain Douiller du Codes Vaucluse et Catherine Famin psychologue  - Radio France
Alain Douiller du Codes Vaucluse et Catherine Famin psychologue © Radio France - Daniel Morin
Nadine Armand de la Mutualité Sociale Agricole Alpes Vaucluse  - Radio France
Nadine Armand de la Mutualité Sociale Agricole Alpes Vaucluse © Radio France - Daniel Morin
L' équipe de Solidarité Paysans à votre écoute  - Radio France
L' équipe de Solidarité Paysans à votre écoute © Radio France - Daniel Morin
Le suicide des agriculteurs en chiffres  - Radio France
Le suicide des agriculteurs en chiffres © Radio France - Anne Jocteur Monrozier
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu