Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Le vignoble alsacien visé par une enquête sur le prix du raisin

lundi 10 septembre 2018 à 19:47 Par Guillaume Chhum, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

Le vignoble alsacien est sous le coup d'une enquête de l'Autorité de la concurrence sur le prix du raisin. Elle veut savoir si il y a une entente sur le prix du raisin. L'Association des Viticulteurs d'Alsace est visée.

Illustration raisins
Illustration raisins © Radio France - Guillaume Chhum

Alsace, France

Le vignoble alsacien objet d'une enquête de l'Autorité de la concurrence. Elle a été ouverte en novembre 2017 et porte sur le prix du raisin donné entre 2014 et 2017 par l'AVA, l'Association des Viticulteurs d'Alsace, lors de son assemblée générale de pré-vendanges. 

Indications de prix 

Depuis trois ans, l'AVA donnait à ses adhérents, lors de son assemblée générale, au mois de septembre, avant de sortir les sécateurs,  des recommandations syndicales sur le prix du raisin, à titre indicatif, pour renseigner sur les cours. Objectif : donner une indication de prix, pour les vignerons récoltants, les vendeurs de raisins et les caves coopératives. Étaient pris en compte et rien de plus selon l'AVA : le coût de la vie, le coût des entrants, la main d'oeuvre et les marchés. 

Enquête en cours 

La Haute Autorité de la Concurrence a été saisie, on ne sait pas par qui et mène l'enquête pour savoir si ces "recommandations" ne sont pas déguisées en entente sur les prix, totalement interdite par la loi. Une enquête suivie de très près par l'AVA, qui ne souhaite pas commenter les investigations en cours

Au mois de mai, une amende de 20.000 euros a été infligée au Syndicat des vignerons des Côtes-du-Rhône pour avoir donné des consignes de tarifs à ses adhérents.