Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Le vignoble bordelais à nouveau touché par le gel

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Dans la nuit de dimanche à lundi, la température est descendue jusqu'à - 3 degrés localement, entraînant l'apparition de gel dans les vignes de Gironde, trois semaines seulement après l'épisode de gel mi-avril.

Le gel a touché les vignes du Bordelais dans la nuit de dimanche à lundi.
Le gel a touché les vignes du Bordelais dans la nuit de dimanche à lundi. © Maxppp - Guillaume Bonnaud

Gironde, France

Deux épisodes de gel en seulement trois semaines, il y a de quoi inquiéter les viticulteurs de Gironde. Dans la nuit de dimanche à lundi, plusieurs domaines de Saint-Emilion, des Graves, du Médoc ou encore de Pessac Léognan ont été touchés

L'interprofession du vin annonce déjà une perte de récolte estimée entre 5 et 10% pour les parcelles touchées. Sur la récolte globale des vignobles bordelais, l'impact devrait cependant être minime.  

Les récoltes peuvent être sauvées

Même si ce gel est tardif et inhabituel pour un mois de mai, les vignes peuvent encore s'en remettre. Allan Sichel, président du CIVB, le Conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux, se veut rassurant : 

Même si on constate des pertes maintenant au niveau des bourgeons, la vigne peut compenser et produire des volumes satisfaisants d'ici la fin des vendanges."

Pour cela, "il faut des conditions météorologiques plus clémentes", ajoute Allan Sichel. Les températures doivent justement grimper ces prochains jours. 

Deux années de perte

La véritable inquiétude vient de la situation économique difficile des viticulteurs depuis deux ans. 

"On sort de deux millésimes compliqués au niveau climatique : 2017 avec cette gelée terrible qui a touché les vignobles très fortement et 2018 avec le mildiou [une série de maladies qui s'attaquent aux plantes, ndlr] et la sécheresse", détaille Philippe Perrin, président du syndicat viticole de Pessac Léognan. 

En 2017, le gel avait en effet amputé de 40% la récolte globale dans le Bordelais. Les conséquences de ce gel historique se font encore ressentir aujourd'hui avec une conjoncture économique difficile puisque la profession accuse une baisse de 12% de vente en 2018 par rapport à 2017.

Choix de la station

France Bleu