Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le vin de Bordeaux qui a voyagé dans l'espace aurait vieilli plus vite

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

C'est le résultat de la dégustation effectuée au début du mois. Douze bouteilles de château Petrus ont séjourné quatorze mois à bord de la Station spatiale internationale. Les notes de dégustation ont été dévoilées ce mercredi.

Les bouteilles de château Petrus conditionnées avant leur départ dans l'espace.
Les bouteilles de château Petrus conditionnées avant leur départ dans l'espace. - © Space Cargo Unlimited

Les résultats de la dégustation du vin de Bordeaux qui a séjourné un peu plus d'un an dans l'espace ont été dévoilées ce mercredi à la mairie de Bordeaux. La start-up Space Cargo Unlimited avait envoyé douze bouteilles de Château Petrus 2000 à bord de la station spatiale internationale, ainsi que 320 plants de vigne. Le vin, de retour sur terre, a été testé le 1er mars dernier par des dégustateurs experts. Et l'apesanteur pourrait lui avoir permis de vieillir plus rapidement. 

J'aurais donné deux ou trois ans de plus à ce vin qui a voyagé dans l'espace.

"J'ai trouvé une différence vraiment au niveau du goût, affirme Jane Anson, l'une des dégustatrices. Ainsi que des arômes. La première interrogation, c'était de savoir si le vin spatial avait survécu à son voyage dans l'espace ? Et je peux dire sûrement oui. Deuxième question, y a-t-il des différences avec le vin resté sur Terre ? Là encore la réponse est oui. Selon moi, les tanins un peu plus soyeux, un peu plus évolués, le côté aromatique est devenu un peu plus floral. Avec mon expérience du château Petrus 2000, je peux même dire que j'aurais donné deux ou trois ans de plus à ce vin qui a voyagé dans l'espace. Bien sûr, ce n'était qu'une seule bouteille, il y a d'autres tests à faire, mais c'est ce que j'ai ressenti".  

Ce qui nous préoccupe, nous, c'est la Terre.

Nicolas Gaume, originaire de La Teste-de-Buch sur le Bassin d'Arcachon, est le cofondateur de Space Cargo Unlimited. Pour lui, cette dégustation n'est qu'un début. "Nous allons poursuivre nos études, nos analyses, explique-t-il, des études spécifiquement chimiques, génétiques de différentes natures, et donc c'est le début d'une aventure tant sur le vin que sur la vigne. Aujourd'hui, les plants de vigne que nous avons ramenés, on peut dire qu'ils poussent beaucoup plus vite, vraiment beaucoup plus vite que leurs jumeaux terrestres. Avec beaucoup plus de feuilles et des débuts de fruits. Est ce qu'on peut en tirer des conclusions ? Aucune. Mais en tout cas, ça nous donne beaucoup d'enthousiasme pour pouvoir poursuivre". 

L'objectif de tout cela, c'est d'améliorer la connaissance et se préparer aux changements climatiques qui auront forcément un impact important sur la viticulture en particulier et l'agriculture en général. "Beaucoup de ce qui fait qu'on peut aller dans l'espace aujourd'hui, poursuit Nicolas Gaume, tient au désir d'entrepreneurs américains et de grandes agences américaines, chinoises, mondiales d'aller sur la Lune, d'aller sur Mars. Ce qui nous préoccupe, nous, c'est la Terre. Vraiment, ce qui nous motive, c'est qu'est-ce qu'on peut trouver comme solution concrète pour l'avenir de l'agriculture et de la viticulture sur Terre ?" Une nouvelle mission spatiale est déjà envisagée pour l'année prochaine. En jeu notamment, l'étude du phénomène de fermentation qui permet la naissance du vin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess