Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : Lekukoa, le drive fermier des paysans basques en période de confinement

-
Par , France Bleu Pays Basque

Alors que les marchés sont interdits, les producteurs fermiers du Pays basque ont unis leur force pour mettre en place un système D. Ils distribuent désormais leurs produits via un système de drive, et invitent plus que jamais les consommateurs à se tourner vers une alimentation locale.

Lekukoa fonctionne via Internet
Lekukoa fonctionne via Internet © Radio France - Andde Irosbehere

Ecoles et restaurants fermés, et désormais marchés interdits, pour la plupart. Le confinement imposé pour lutter contre l'épidémie de coronavirus a fait perdre tous leurs débouchés aux petits producteurs fermiers habitués à la vente directe. Alors pour faire face à la crise, les structures promouvant une agriculture paysanne et locale se sont organisées collectivement, comme elles ont l'habitude de le faire au Pays basque.

L'Association des Producteurs Fermiers du Pays Basque (APFPB), Biharko Lurraren Elkartea Civam (BLE), Euskal Herriko Laborantza Ganbara (EHLG) et le syndicat ELB ont ainsi lancé "Lekukoa, le relais paysan". Il s'agit d'une plateforme en ligne, qui recense tous les sites où l'on peut acheter des produits locaux issus des fermes partenaires. Et depuis le lundi 30 mars, il propose une livraison hebdomadaire, via un système de "drive".

Sans sortir de sa voiture

L'organisation est simple : le client clique sur l'un des 22 points de livraison, et passe commande auprès de chaque ferme. Les agriculteurs s'organisent ensuite pour regrouper leurs produits, mutualiser leurs déplacements et éviter de se rendre à plusieurs au point de livraison. Sur place, le client automobiliste avance en file indienne, indique son nom depuis la fenêtre, mais pas besoin de sortir du véhicule. Les agriculteurs chargent eux-mêmes la commande dans le coffre. 

Les livraisons ont démarré cette semaine. Le mercredi, ça se passe entre autres à Espelette
Les livraisons ont démarré cette semaine. Le mercredi, ça se passe entre autres à Espelette - Jean-Marie Iputcha

Pour le paiement, il se fait au préalable, soit par virement en ligne soit par chèque. Le but est d'éviter tout contact, et de ne prendre aucun risque face à l'épidémie. Les producteurs s'engagent à respecter toutes les mesures barrières tout au long de l'approvisionnement.

Patrick Sallaberryk esplikatu dauku nola ibiltzen den

Promouvoir l'alimentation locale

Les producteurs fermiers ont lancé ce nouvel outil, conscients du regain d’intérêt de la part des consommateurs vers une alimentation locale. Ils ne pouvaient pas rester les bras croisés, explique Patrick Sallaberry, le co-président de l'Association des Producteurs Fermiers du Pays Basque. "Ces 30 dernières années, on fournit un énorme effort pour faire des produits de qualité. Aujourd'hui, voir d'un côté les supermarchés dévalisés, et nous, les producteurs fermiers, ne vendant plus rien, c'est quelque chose que nous vivons très très mal."

"En ces temps de confinement, il est important de réfléchir à notre mode de consommation. D'où viennent nos produits ? Comment on consomme ? Quel impact sur notre environnement ? Nous, paysans, nous y réflechissons tous les jours. De voir que l'alimentation vient d'ailleurs, alors qu'on est en mesure de l'assurer sur notre propre territoire, c'est quand même navrant. Dans cette crise où notre santé est remise en question, je pense qu'il faut que l'on y réfléchisse vraiment."

Patrick Sallaberry : "Il est temps que l'on réfléchisse à notre mode de consommation"

En tout, près de 80 fermes ont adhéré à ce drive. Un calendrier et des créneaux horaires ont été définis pour les livraisons hebdomadaires. Lekukoa Drive est une solution alternative, expliquent ses responsables. Elle ne va pas remplacer le marché, auquel les agriculteurs restent attachés et dont ils réclament le maintien.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu