Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Les 25 000 pêcheurs alsaciens prêts pour l'ouverture de la pêche à la truite

samedi 10 mars 2018 à 16:04 Par Maxime Nauche, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Ils attendaient ça depuis des mois. L'ouverture de la pêche à la truite le samedi 10 mars. Un événement pour plus de 25 000 passionnés en Alsace. L'exercice est loin d'être simple.

Un pêcheur de truites
Un pêcheur de truites © Radio France - Maxime Nauche

Alsace, France

Oubliez l'image du pêcheur qui attend au bord de l'eau que ça morde. La pêche à la truite, c'est tout un art. Elle est ouverte depuis samedi, pour le plus grand bonheur de près de 25 000 passionnés en Alsace. 

Un vrai sport !

Les pêcheurs de truites marchent parfois pendant des heures le long des rivières pour trouver les poissons. "C'est un vrai sport !" assure Robert Erb, président de la fédération de pêche du Bas-Rhin. "A la fin de la journée, je vous promets que vous allez bien dormir !" Contrairement aux pêcheurs statiques qui attendent le poisson, ceux qui cherchent la truite mènent une véritable traque. 

La pêche à la truite, c'est du sport !

Les amateurs de pêche à la truite repèrent le poisson à travers l'eau. "On a des lunettes spéciales qui masquent les reflets de l'eau," explique Raymond Becker, moniteur guide de pêche. "Mais il faut surtout beaucoup d'entrainement !" Les pêcheurs apprennent à repérer les endroits où les truites se cachent en fonction du courant, des rochers et des algues.

Les pêcheurs fabriquent des appâts qui ressemblent à des insectes ou à des petits poissons - Radio France
Les pêcheurs fabriquent des appâts qui ressemblent à des insectes ou à des petits poissons © Radio France - Maxime Nauche

L'art du leurre 

Une fois la truite repérée, les pêcheurs effectuent de grands mouvements fouettés avec leurs cannes. Ils viennent effleurer l'eau avec leurs appâts, les fameuses mouches. "Parfois il faut des heures pour en fabriquer et elles terminent dans les arbres," ironise Pierre, un pêcheur de Plobsheim. Ces mouches imitent des petits poissons ou des insectes pour tromper les truites. 

Les pêcheurs fabriquent leurs mouches avec des plumes ou des poils d'animaux - Radio France
Les pêcheurs fabriquent leurs mouches avec des plumes ou des poils d'animaux © Radio France - Maxime Nauche

Ne pas pêcher pour remplir l'assiette 

Quand les pêcheurs attrapent une truite, ils la relâchent immédiatement pour ne pas dépeupler les rivières. Raymond Becker n'a pas besoin de ramener le poisson chez lui pour prendre du plaisir : "On se balade, on joue avec le poisson et le simple fait de l'attraper est une satisfaction." Raymond Becker utilise des hameçons sans crochet pour ne pas blesser les truites.

Les conseils de Robert Erb pour cette nouvelle saison de pêche à la truite

Mais tout le monde n'est pas aussi consciencieux, ce que regrette Robert Erb : "Certains pêchent juste pour dire qu'ils ont ramené dix ou vingt kilos et la plupart du temps ça finit à la poubelle." A cela s'ajoute les déchets que certains laissent derrière eux. Or il n'est pas possible de surveiller toutes les rivières d'Alsace donc Robert Erb en appelle à la responsabilité de chacun.