Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Salon de l'Agriculture 2018

Les agriculteurs manifestent partout en France ce mercredi

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu

Trois jours avant le Salon de l'Agriculture, le premier syndicat agricole, la FNSEA, a appellé à se mobiliser partout en France ce mercredi. Les inquiétudes des producteurs sont nombreuses. Parmi elles, la nouvelle carte des zones défavorisées et l'accord sur la viande bovine d'Amérique du Sud.

 A Saint-Etienne, les agriculteurs ont installé un barrage filtrant sur l'A72.
A Saint-Etienne, les agriculteurs ont installé un barrage filtrant sur l'A72. © Maxppp - Claude ESSERTEL

A trois jours du salon de l'agriculture, les agriculteurs ont défilé dans de nombreuses villes de France ce mercredi, à l'appel du premier syndicat, la FNSEA, et des Jeunes agriculteurs (JA) pour manifester leurs préoccupations à Emmanuel Macron et au gouvernement.

La crainte de l'arrivée en masse de viande d'Amérique du Sud 

Parmi ces inquiétudes, le possible feu vert de la France à un accord de l'Union européenne avec les quatre pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay). Il risque de provoquer l'entrée de milliers de tonnes de viande bovine sur le territoire français, au grand dam des éleveurs français. Une concurrence déloyale, jugée  insupportable pour les éleveurs français. 

La nouvelle carte des zones défavorisées ne passe pas 

Autre motif d'inquiétude, la révision de la carte des zones défavorisées, qui va faire sortir 1.400 communes de ce dispositif ouvrant droit à une aide conséquente : l'indemnité compensatoire de handicap naturel (ICHN). Elle donne lieu depuis plusieurs semaines à des manifestations d'agriculteurs dans les départements français les plus touchés par la révision de la carte.

Des manifestations de Rouen à Bordeaux et de la Vendée à Saint-Etienne 

Les agriculteurs ont manifesté notamment à Belfort, Rouen, Bordeaux, Poitiers, Le Mans, Périgueux, Dijon ou encore Saint-Etienne, ainsi que sur le péage de Vienne, sur l'A7. Les producteurs se sont mobilisés également  à la Roche-sur-Yon, en Vendée. 

Emmanuel Macron reçoit un millier d'agriculteurs jeudi

Autant d'inquiétudes qu'Emmanuel Macron devra apaiser lors de sa réception jeudi d'un millier de jeunes agriculteurs, avant une longue visite pour l'ouverture du Salon samedi. Cette réception "peut laisser penser à la volonté de faire de la communication. Mais peut-être y a-t-il aussi la volonté de faire passer un message sur l'avenir de l'agriculture", veut croire le président des JA, Jérémy Decerle. Car après des années de crises climatiques, sanitaires et économiques qui ont ébranlé nombre de branches agricoles, la profession entrevoit un léger mieux.

L'espoir des Etats généraux de l'alimentation 

Parmi les espoirs de la profession dans ce contexte difficile, le projet de loi issu des Etats géneraux de l'alimentation. Il doit permettre aux agriculteurs d'être payés sur la base de leurs coûts de production, et impose aussi à la grande distribution un encadrement des promotions et des ventes à perte. Mais ces promesses doivent maintenant être concrétisées. Les effets de ce texte sur les revenus paysans sont attendus au mieux d'ici un an. Dans l'attente de cette loi, les négociations commerciales restent difficiles, malgré les promesses contenues dans la charte de bonne conduite signée par la grande distribution.

© Visactu -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess