Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Suppression des aides au maintien des pratiques bio : des agriculteurs dénoncent une trahison

mardi 21 novembre 2017 à 11:46 Par Marion Streicher, France Bleu Besançon

Les agriculteurs bio manifestent mardi au Creusot et mercredi à Besançon pour dénoncer la suppression des aides au maintien. Décision jugée scandaleuse par Pierre Chupin, le président du groupement régional des agriculteurs bio, il pointe du doigt les lobbies.

Les aides au bio en France ne représentent que 180 millions sur les 9 milliards distribués chaque année à l'agriculture.
Les aides au bio en France ne représentent que 180 millions sur les 9 milliards distribués chaque année à l'agriculture. © Maxppp - /

Bourgogne Franche-Comté, France

A partir de 2018, l'aide au maintien des pratiques bio sera supprimée. L'Etat invite les régions à prendre le relais. Pour dénoncer ce désengagement de l'Etat, les agriculteurs bio manifestent ce mardi au Creusot, et mercredi à 9h au square castan à Besançon. Pierre Chupin, le président du groupement des agriculteurs bio de Bourgogne et de Franche-Comté, dénonce une trahison car l'aide au maintien est une reconnaissance du travail fait sans engrais sans pesticide, une agriculture bonne pour la santé. Pour Pierre Chupin, "plus on est vertueux plus il faut une carotte". une aide au maintien est donc légitime.

Supprimer les aides : "C'est scandaleux"

Pierre Chupin ne comprend pas qu'il y ait deux poids deux mesures. Car aujourd'hui les aides concernant le maintien bio sont supprimées alors que l'agriculture conventionnelle n'est pas touchée. Décision jugée d'autant plus scandaleuse par le agriculteurs bio que la France dépense chaque année en aide 9 milliards d'euros dont seulement 180 millions pour le bio. "On est une petite goutte d'eau, c'est un très mauvais message politique que de dire on ne soutient plus le bio" s'agace Pierre Chupin. Il dénonce les lobbies au ministère, et il déplore déjà les conséquences car selon lui la suppression de ces aides va creuser les écarts de prix et démontrer que le bio est beaucoup plus cher. Pour les agriculteurs bio, l'Etat est en train de freiner le développement de l'agriculture bio. Pierre Chupin qui rappelle au passage que la France est le premier grand pays européen à supprimer cette aide alors que ni l'Allemagne ni l'Italie, ni la Belgique ne l'ont fait.

L'intégralité de l'ITW de Pierre Chupin, le président du groupement des agriculteurs bio de Bourgoggne Franche Comté :

"Plus on est vertueux , plus il faut une carotte"