Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les agriculteurs bio du Berry se mettent à poil pour dénoncer la baisse des aides de la PAC

-
Par , France Bleu Berry

Ils rejoignent le mouvement national "la bio à poil". Deux rassemblements ont eu lieu, à Bourges et Châteauroux, samedi 26 juin, pour dénoncer la chute des aides consacrées à la bio dans la future Politique Agricole Commune. A Châteauroux, une quinzaine d'agriculteurs ont posé (quasi) nus.

Une quinzaine d'agriculteurs bio de l'Indre ont posé (quasi) nus à Châteauroux, samedi 26 juin, pour dénoncer la chute des aides consacrées à la bio dans la future Politique Agricole Commune.
Une quinzaine d'agriculteurs bio de l'Indre ont posé (quasi) nus à Châteauroux, samedi 26 juin, pour dénoncer la chute des aides consacrées à la bio dans la future Politique Agricole Commune. © Radio France - Solène de Larquier

Etre mis à poil, au propre comme au figuré. C'est le sentiment partagé par ces agriculteurs et agricultrices bio face au résultat des négociations de la future Politique Agricole Commune (PAC), dont les discussions se sont achevées vendredi. Selon Emmanuel Bourgy, producteur à Mézières-en-Brenne et co-président du Groupement du développement de l'agriculture biologique dans l'Indre, la future PAC, qui s'appliquera de 2023 à 2027, prévoit une baisse de 66 % des aides consacrées à l'agriculture bio. "Cette baisse des aides risque de provoquer un certain nombre de difficulté dans les fermes dans les années à venir. Le risque, c'est qu'on ait moins d'agriculteurs qui souhaitent se convertir car il y aura moins de visibilité au-delà de l'aide à la conversion (qui dure 5 ans), et aussi qu'il y ait des dé-conversions parce que les agriculteurs n'arrivent plus à équilibrer leurs revenus" détaille Emmanuel Bourgy. 

ECOUTER - Des consommateurs sont venus échanger avec ces producteurs bio berrichons "à poil".

Les futures aides au label "Haute qualité environnementale" dénoncées par les producteurs bio

Dans le viseur des manifestants, le nouveau label HVE, pour haute valeur environnementale, qui n'interdit aucun pesticide mais recevra autant d'aides que les producteurs bio dans la répartition décidée par la France pour la prochaine PAC.

Aline Lorilloux, productrice bio à Jeu-les-Bois, estime que le label HVE risque de tromper les consommateurs.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess