Agriculture – Pêche

Les agriculteurs choqués par un contrôle de l'Etat

Par Olivier Ceyrac et France Bleu, France Bleu Creuse et France Bleu jeudi 20 octobre 2016 à 19:21 Mis à jour le jeudi 20 octobre 2016 à 20:29

Une vingtaine d'agriculteurs attendaient le contrôleur de l'agence de service et de paiement
Une vingtaine d'agriculteurs attendaient le contrôleur de l'agence de service et de paiement © Radio France - Olivier CEYRAC

Les agriculteurs n'ont reçu que 60% des aides européennes pour l'année 2015. En septembre, le ministre de l'Agriculture; Stéphane Le Foll; leur avait promis 90%. Alors, quand le 20 octobre, les agriculteurs apprennent qu'un de leur collègue est contrôlé, cette goutte d'eau fait déborder leur colère.

Ils sont une vingtaine devant l'exploitation du GAEC Magnier de Dontreix. Tous sont venus soutenir leur collègue, Mickaël Magnier, 26 ans. Il s'est installé le 1er janvier 2016. Ce jeudi 20 octobre, un contrôleur de l'ASP, l'agence de service et de paiement, lui demande de réunir tous les documents comptable de l'année 2016. Impossible pour lui. L'exercice n'est pas terminé. Mais s'il ne montre pas sa bonne foi, il risque tout simplement de perdre ses aides européennes.

Autre problème. Mickaël Magnier n'a pas toujours pas reçu les aides européennes de l'année 2015. Alors il rogne dans tous les sens sur son budget pour faire des économies. Du coup il ne se verse plus de salaire depuis le mois d'août 2016. Mais ça ne suffit pas. Depuis une semaine, les comptes de son entreprise sont dans le rouge: moins 9 000€. Impossible pour lui de prévoir ses futurs achats. Il doit déjà régler ses dettes auprès de ses fournisseurs.

Mickaël Magnier, jeune exploitant creusois de 26 ans.

Les agriculteurs comprennent bien qu'ils doivent rendre des comptes auprès des services de l'Etat. Mais ils souhaitent avant tout que l'Etat respecte ses engagements: verser en temps et en heure l'argent dont ils ont besoin en ce moment. Certains l'avouent, si les prix de la viande ou du lait étaient plus haut, ils ne seraient pas là à rouspéter.

Si vous ne payez pas vos impôts, l'Etat opère une majoration de 10%. Qu'arrive-t-il à l'Etat s'il ne paye pas en temps et en heure? Rien.

Jean-Marie Colon, président des Jeunes Agriculteurs de la Creuse.

Le contrôle a eu lieu. Il s'est bien déroulé même si tous les papiers n'ont pas pu être présentés. Un défaut qui n'aura pas de conséquence sur l'activité de Mickaël Magnier. Selon les syndicats, chez d'autres agriculteurs, plus fragile moralement, ce genre de contrôle peut avoir des conséquences dramatiques.

Le président des JA se fait du soucis sur la santé morale des agriculteurs creusois

Maintenant que les travaux aux champs sont pratiquement terminés, les agriculteurs songent à se rendre à Limoges devant le siège national de l'agence de service et de paiement. Ils veulent obtenir un calendrier beaucoup plus clair des prochains versements des aides de la politique agricole commune.

Partager sur :