Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

Les agriculteurs corréziens en colère, la moitié ne seront pas indemnisés pour la sécheresse de l'été

-
Par , France Bleu Limousin

La colère des agriculteurs corréziens. Ils viennent d'apprendre que seule une moitié du département a été retenue au titre des calamités agricoles après la sécheresse de l'été dernier. Ils ont manifesté ce lundi en nombre.

Les agriculteurs ont déversé un tombereau de fumier devant les grilles de la préfecture
Les agriculteurs ont déversé un tombereau de fumier devant les grilles de la préfecture © Radio France - Philippe Graziani

Corrèze, France

Ils sont venus avec une trentaine de tracteurs, créant une belle pagaille au cœur de l'après midi dans Tulle. Plus d'une centaine d'agriculteurs ont manifesté ce lundi leur colère après la décision de l'Etat de ne retenir qu'une seule moitié du département au titre des calamités agricoles pour la sécheresse de l'été dernier. Résultat : l'enveloppe globale de leurs indemnisations n'est que de 3 millions d'euros. C'est loin des 7,5 millions qu'ils avaient reçus l'an dernier pour une sécheresse qui avait eu des conséquences moindres rappellent ensemble les représentants des syndicats agricoles, FDSEA et JA, qui appelaient à cette manifestation. 

Une tromperie

Et la plupart ont du mal à comprendre cette décision. Car ils pensaient que tout avait été bien cadré lors de la dernière réunion du comité d'expertise départemental début décembre où ils s'étaient entendus avec les représentants de l'Etat sur un zonage du département qui n'excluait aucune partie. "Force est de constater que le dossier qui est remonté à Paris n'est pas celui qui avait été validé" explique Daniel Couderc le président de la FDSEA de la Corrèze.

5 fois moins que d'autres départements

Et c'est d'autant plus incompréhensible que la Corrèze fait partie des départements les plus touchés par la sécheresse l'été dernier. "On voit que d'autres départements sont moins touchés que nous et ont des enveloppes bien supérieures" souligne Tony Cornelissen, le président de la Chambre d'agriculture. Des sommes "5 fois inférieures à certains" précise-t-il. Les agriculteurs demandent donc au préfet qu'il fasse revoir la copie corrézienne sur la base de ce qui avait été entendu en réunion. Ce dernier, qui les a reçus, leur a promis de refaire passer le dossier corrézien, tel qu'il avait été validé, lors de la prochaine commission nationale sur les calamités agricoles le 29 janvier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu