Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Les agriculteurs corréziens entrent dans l'ère du 3.0

lundi 27 août 2018 à 6:05 Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin

La chambre d'agriculture de la Corrèze lance une opération baptisée AgriNumérik, une première en France. Il s'agit de mettre à disposition des agriculteurs une série d'applications dédiées à l'agriculture, et, pour ceux qui n'en ont pas, un smartphone avec un abonnement internet.

Le numérique est en train de révolutionner le monde agricole
Le numérique est en train de révolutionner le monde agricole © Maxppp - Richard Brunel

Corrèze, France

"Dans le monde agricole il y a énormément de gens qui ne sont pas équipés de smartphones, mais qui ont des téléphones d'ancienne génération" reconnaît Tony Cornelissen, le président de la Chambre d'agriculture. AgriNumérik, le dispositif que vient de présenter la chambre, répond donc à un vrai besoin selon lui. "L'agriculture aujourd'hui doit enclencher le mode nouvelle ère numérique". 

Des applis pour tout

AgriNumérik va donc proposer une série d'applications spécialisées. Il en existe beaucoup aujourd'hui pour gérer un troupeau, stocker des données techniques, surveiller les vêlages, les clôtures électriques, la météo, etc. Le dispositif de la chambre en proposera de nombreuses gratuites, et quelques unes payantes à ceux qui le souhaitent. Deux agents de la chambre seront chargés de suivre le développement de toutes ces applications, leurs mises à jour et d'aider les agriculteurs dans leur utilisation. "Ce qu'on veut faire c'est simplifier la vie des agriculteurs, avec moins de travail, moins de contraintes, moins d'astreintes" précise Tony Cornelissen.

Un prix très modique

L'accord avec le fournisseur de l'abonnement et du téléphone doit être encore finalisé. Mais les agriculteurs intéressés peuvent, sans obligation, d'ores et déjà s'inscrire pour recevoir le leur. Les appareils devraient être disponibles en octobre. Ils seront payants, mais le prix sera "très modique" assure Tony Cornelissen. De même que l'abonnement dont le prix devrait tourner autour de 15 euros par mois. "Les appareils seront résistants à la pluie et à la poussière" précise le président de la chambre. Leur maintenance et les réparations seront assurées par le fournisseur. Et parce que les agriculteurs ne sont pas tous des experts en la matière, des formations leur seront proposées par la chambre.