Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Les agriculteurs creusois ont aussi droit à des vacances

mercredi 4 juillet 2018 à 22:43 Par Tommy Cattaneo, France Bleu Creuse

Eux aussi pensent aux vacances d'été qui se rapprochent. Il n'est plus rare de voir des agriculteurs prendre des congés pendant la période estivale. Ils font donc appel au service de remplacement en Creuse, qui se charge de trouver quelqu'un pour s'occuper de l'exploitation.

David (à gauche) va confier son exploitation de vaches laitières à Maxime le week-end du 14 juillet.
David (à gauche) va confier son exploitation de vaches laitières à Maxime le week-end du 14 juillet. © Radio France - Tommy Cattaneo.

Ce n'est pas parce qu'on a une exploitation à gérer qu'on ne peut pas s'offrir quelques jours de bon temps l'été. En Creuse, les agriculteurs font appel au service de remplacement, une association chargée de trouver la personne qui s'occupera de l'exploitation quand son propriétaire est en arrêt maladie, en formation ou en congés. Une manière de souffler un peu pour les exploitants, et de se former pour les remplaçants.

"Chaque année depuis 20 ans, on saute dans le camping-car et on s'en va !" - David, agriculteur à Lizières.

"Oh il est jeune mais il n'y a pas de raisons qu'il n'y arrive pas", confie David, propriétaire de 80 vaches laitières sur la commune de Lizières. A côté de lui se tient Maxime, la vingtaine, chapeau sur la tête. C'est lui qui va garder l'exploitation le weekend du 14 juillet quand David sera absent. "J'aidais mon voisin à traire les vaches, donc c'est pas ce qui va me gêner."

Les deux hommes se rencontrent pour la première fois, mais David fait confiance au service de remplacement. "Il faut être formé au matériel, savoir détecter une mammite, il y a toujours quelque chose sur une vache laitière." Maxime est employé par l'association, qui demande ensuite à l'agriculteur de payer la facture. Un système qui convient très bien à David, et qui lui permet de quitter son exploitation pour quelques jours de vacances. "Moi je ne reste pas sur l'exploitation, je pars ! Je ne sais pas encore où, mais on saute dans le camping-car et on s'en va."

Un manière d’acquérir de l'expérience

L'agriculteur prend des vacances chaque été depuis 20 ans. "On met les soucis de côté, on profite de sa famille, on voit autre chose et on revient en pleine forme." Maxime, lui, acquière de l'expérience. "Mes parents élèvent des bovins allaitants, là je vais m'occuper de laitières, c'est complémentent autre chose, on apprend aussi une autre manière de travailler. Ça peut nous apporter quelque chose si un jour on veut s'installer."

Seul problème, le service de remplacement manque de candidats. Ils sont seulement 46 pour satisfaire les 67 demandes de l'été. "C'est un vrai casse-tête", confie Jeannette Meerman, la présidente de l'association. "On a des salariés se coupent en deux : ils vont le matin chez un agriculteur et l'après-midi chez un autre. Parfois c'est aussi compliqué de trouver la bonne personne."

Le service invite d'ailleurs toute personne intéressée et possédant de l'expérience dans le domaine agricole à le contacter.