Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Les agriculteurs de Côte-d'Or ont du mal à recruter

mercredi 20 juin 2018 à 19:11 Par Anne Pinczon du Sel, France Bleu Bourgogne

Pôle Emploi et la FDSEA de Côte-d'Or viennent de signer une nouvelle convention pour tenter de répondre aux problématiques de l'emploi agricole. De nombreuses exploitations cherchent des salariés saisonniers ou permanents et ont du mal à trouver preneurs.

Les vaches du GAEC des 3 provinces attendent un salarié qui pourra s'occuper d'elles
Les vaches du GAEC des 3 provinces attendent un salarié qui pourra s'occuper d'elles © Radio France - Anne Pinczon du Sel

"Nous recherchons un salarié avec expérience dans la culture et les vaches à lait pour un CDI assez rapidement". Ca fait 10 mois maintenant que cette annonce du GAEC des trois provinces à La Villeneuve-sur-Vingeanne circule sur internet. Mais à part un jeune qui a fini par s'orienter vers un autre secteur, et des candidats sans aucune expérience de la vie à la ferme, personne n'a postulé. Un exemple parmi d'autres qui illustre les difficultés pour les agriculteurs côte-d'oriens à recruter dans un secteur qui représente pourtant 10 350 actifs dans le département. 

Les besoins en main d'oeuvre ont changé 

La FDSEA 21 et Pôle Emploi ont décidé de prendre les choses en main depuis quelques années, en signant une convention qui a été renouvelée ce mercredi. "Le problème, c'est que Pôle Emploi ne connaît pas bien le monde agricole, explique Olivier Gallien, le président de la commission emploi de la FDSEA. Le but de cette convention c'est aussi que nous puissions expliquer à Pôle Emploi ce dont nous avons besoin. Parce que le travail à la ferme n'est plus le même qu'il y a 30 ans. Aujourd'hui nous avons _besoin de salariés de plus en plus techniques_, qui savent conduire des engins guidés parfois par GPS par exemple." 

Mais Olivier Gallien reconnaît aussi que les agriculteurs doivent avoir une démarche active : "à la décharge de Pôle Emploi, ce n'est pas dans nos réflexes de s'adresser à eux quand on cherche un salarié. Beaucoup passent par le bouche-à-oreilles ou par le bon coin, alors que pour plus de visibilité on devrait penser à s'inscrire à Pôle Emploi." 

Le but de cette convention c'est aussi de permettre à Pôle Emploi d'adapter ses formations en fonction des besoins des agriculteurs. 

"Peut-être qu'il y a un manque de motivation"

Au GAEC des trois provinces, Eve Poinsot-Laffage et son mari recherchent une personne polyvalente, capable de s'occuper à la fois des 80 vaches laitières et des travaux dans les champs de céréales. Ils proposent même un logement sur place dans un mobil-home. "On ne sait pas pourquoi on ne reçoit pas d'appels sur cette annonce, peut-être qu'il y a un manque de motivation", sourit Eve Poinsot-Laffage. 

Elle sait aussi que les horaires contraignantes de la traite des vaches freinent certains jeunes. En attendant, comme ils ne sont que deux avec son mari sur l'exploitation, ils profitent de leurs papas retraités pour leur prêter main forte. "Ils sont tous les jours à la ferme en ce moment. Entre les vaches, les céréales, la période des foins et bientôt les moissons qui arrivent, on ne pourrait pas s'en sortir." 

  • Si le poste vous intéresse, vous pouvez joindre Ève Poinsot-Laffage au 06 26 36 20 35.