Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Les agriculteurs de la région Centre affichent leur détresse devant le salon Ferme Expo à Tours

samedi 5 novembre 2016 à 18:13 Par Adèle Bossard, France Bleu Touraine

Les agriculteurs de la Coordination rurale du Centre ont installé 365 croix devant l'entrée du salon Ferme Expo de Tours, une pour chaque agriculteur qui se suicide en France, tous les ans. Ils dénoncent un salon qui ignore la réalité du monde paysan.

365 croix ont été déposées à l'entrée de Ferme Expo pour signifier les suicides dans le monde agricole.
365 croix ont été déposées à l'entrée de Ferme Expo pour signifier les suicides dans le monde agricole. © Radio France - Adèle Bossard

Tours, France

Des agriculteurs venus de toute la région Centre ont manifesté, hier matin, à l'entrée du salon Ferme Expo, à Tours. Sur le parking, la Coordination Rurale du Centre a installé un cimetière de 365 croix pour signifier qu'un agriculteur se suicide chaque jour en France. Ils ont également distribué des tracts aux visiteurs avec ce slogan : "agriculteur = espèce en voie de disparition".

Les agriculteurs de la Coordination rurale ont érigé un cimetière à l'entrée du Parc expo de Tours. - Radio France
Les agriculteurs de la Coordination rurale ont érigé un cimetière à l'entrée du Parc expo de Tours. © Radio France - Adèle Bossard

Michel Le Pape, céréalier dans le Sud-Lochois, est le président de la Coordination Rurale en Indre-et-Loire. Par cette action, il veut montrer la détresse des agriculteurs de la région, et dénoncer l'attitude d'un salon qui tait les difficultés du monde agricole :

"Il y a quand même une certaine impudeur d'organiser des manifestations comme celle-là sans aborder la grande difficulté des agriculteurs. Au niveau national, 350 agriculteurs environ mettent fin à leur jour chaque année. Et ça risque encore d'augmenter : certains ont aujourd'hui plusieurs centaines de milliers d'euros d'emprunts sur le dos et travaillent énormément sans gagner leur vie."

Une manifestation d'autant plus importante qu'un agriculteur s'est suicidé, la semaine dernière, dans le Loiret.