Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Les agriculteurs des Hauts de France manifestent ce lundi contre l'augmentation de leurs cotisations sociales

lundi 27 novembre 2017 à 15:23 Par Anne-Claire Gauchard, France Bleu Nord

Des dizaines d'agriculteurs des Hauts de France se sont rassemblés ce lundi après-midi devant la mairie de Tourcoing. Des actions ont également été menés devant les permanences de députés du Pas-de-Calais. Les agriculteurs redoutent l'augmentation de leurs cotisations sociales.

Certains agriculteurs sont venus à Tourcoing en tracteur/ Photo fournie par FDSEA du Nord
Certains agriculteurs sont venus à Tourcoing en tracteur/ Photo fournie par FDSEA du Nord

Tourcoing, France

Des dizaines agriculteurs de toute la région des Hauts de France, parfois venus en tracteurs, se sont retrouvés devant la mairie de Tourcoing ce lundi après-midi. Des rassemblements étaient également prévus à la même heure devant les permanence de six députés du Pas-de-Calais, à St Omer, Arras ou encore Béthune et Boulogne-sur-Mer.

Les députés analysent en ce moment le projet de loi de financement de la sécurité sociale, projet mené par l'ancien maire de Tourcoing et actuel ministre des Comptes Publics, Gérald Darmanin.

Les agriculteurs devant la mairie de Tourcoing/ Photo fournie par la FDSEA du Nord - Aucun(e)
Les agriculteurs devant la mairie de Tourcoing/ Photo fournie par la FDSEA du Nord

Le texte remet en cause une réduction de charges mise en place en 2016. L'objectif à l'époque était de rapprocher le niveau de cotisations des agriculteurs français de ceux de leurs voisins européens. Les syndicats agricoles estiment qu'il s'agit d'un acquis social, mais le ministre avance lui que cette mesure répondait à une crise ponctuelle.