Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Agriculture – Pêche

Les agriculteurs deux-sévriens manifestent à Parthenay pour le maintien des zones défavorisées

vendredi 26 janvier 2018 à 14:20 Par Adrien Bossard, France Bleu Poitou

450 personnes, agriculteurs mais aussi élus, participent ce vendredi à une manifestation à Parthenay pour le maintien des zones défavorisées simples en Deux-Sèvres. Un rassemblement à l'appel d'un front commun syndical, chose rare.

Les élus de tous bords politiques se joignent à la manifestation des agriculteurs.
Les élus de tous bords politiques se joignent à la manifestation des agriculteurs. © Radio France - Noémie Guillotin

Parthenay, France

Ils viennent de tout le département. Des agriculteurs mais aussi des élus deux-sévriens, 450 personnes sont rassemblées à Parthenay depuis 11h ce vendredi, pour le maintien des ZDS. Les ZDS, ce sont les zones défavorisées simples. Elles sont synonymes d'aides pour les éleveurs, ce qui représente parfois le tiers ou la moitié de leurs revenus. Mais la carte est en train d'être revue au niveau européen et avec les nouveaux critères mis en place, les Deux-Sèvres seraient majoritairement exclues du nouveau zonage. Seule la zone du marais poitevin serait épargnée.

Une mobilisation du front syndical commun

Chose assez rare, les syndicats agricoles ont tous réussi à s'entendre sur la mobilisation. FNSEA des Deux-Sèvres, Jeunes agriculteurs, Confédération paysanne et Coordination rurale, pas toujours d'accord sur bien des dossiers, participent à ce rassemblement. Ce qui montre bien l'enjeu de ces ZDS. Sans l'aide des zones défavorisées "c'est l'agriculture qu'on crucifie" disent les éleveurs. Des élus locaux de tous bords sont également présents : tous les parlementaires des Deux-Sèvres, le président du conseil départemental, mais aussi des maires de petites communes.

"Ce n'est pas un baroud d'honneur", insiste Alain Chabauty, président de la FNSEA 79. Les décisions seront prises fin mars. "Nous sommes combatifs et nous apporterons de la matière au ministère de l'agriculture pour qu'il réfléchisse bien". Une réunion est prévue lundi.