Agriculture – Pêche

Contre la crise du lait, les agriculteurs du Doubs misent sur le soja

Par Marion Streicher, France Bleu Besançon mercredi 25 janvier 2017 à 10:38

Les agriculteurs du Doubs misent sur le soja
Les agriculteurs du Doubs misent sur le soja © Maxppp -

Lors de son congrès annuel à Baumes-les-Dames, le 24 janvier, la FDSEA du Doubs a invité les agriculteurs à réfléchir sur des solutions d'avenir pour faire face à la crise du lait. La piste du soja est l'une d'elles.

Le Doubs est le cinquième département producteur de lait en France : 550 millions de litres par an, la majorité transformée en fromage. Pour les agriculteurs qui produisent du lait en AOP Comté Morbier ou Mont d'or - ils représentent 80% des agriculteurs du Doubs - la fin des quotas laitiers en 2015 n'a pas vraiment changé grand chose. En revanche, pour les 20% de producteurs de lait "standard", la fin des quotas a entraîné comme partout en France une hausse des volumes produits et une baisse des prix. Cette crise du lait était au coeur du congrès annuel de la FDSEA du Doubs, mardi 24 janvier, à Baume-les-Dames.

Obtenir une régulation

Les manifestations en 2015 et 2016 ont permis d'obtenir notamment des baisses de charges sociales. Autre point positif pour les agriculteurs, l'expérimentation sur l'origine du lait et de la viande dans les produits transformés . En revanche les agriculteurs réclament toujours une régulation du prix et des volumes pour assurer un revenu minimum aux agriculteurs .

P. Monnet président de la FDSEA Doubs "aujourd'hui la chaine de valeurs est en faveur de la grande distribution"

Si les agriculteurs comptent sur l'Etat pour obtenir cette régulation et faire pression sur la grande distribution et les industriels, ils réfléchissent également à des solutions à mettre en place localement pour se sortir de la crise.

On est à 10 000 hectares en Franche-Comté de soja produit, donc on est en train de réussir le challenge, de produire du soja dans la région, mais il faut continuer." - Philippe Monnet le président de la FDSEA du Doubs

Il est question par exemple de mieux valoriser la raclette fabriquée à partir de lait standard en essayant de monter une filière, un peu comme pour le comté, pour se différencier de la concurrence en s'appuyant sur l'origine. Une autre piste consiste à valoriser encore plus l'exportation de viande de race montbéliarde. Mais surtout, la FDSEA travaille et milite pour relocaliser en Bourgogne Franche-Comté la production de soja. "Le soja a disparu de l'Union européenne suite à des accords passés avec les Américains, or il faut de la protéine végétale pour élever des vaches", dit Philippe Monnet le président de la FDSEA du Doubs. L'idée c'est donc de produire à nouveau du soja chez nous.

"Ça fait cinq ans que la mécanique est enclenchée, mais ce n'est pas simple", rajoute Philippe Monnet, "il faut trouver des marchés, contractualiser, il y a de la concurrence. On est à 10 000 hectares en Franche-Comté de soja produit, donc on est en train de réussir le challenge, de produire du soja dans la région, mais il faut continuer. "

P. Monnet président de la FDSEA du Doubs : "on a envie de relocaliser le soja en Franche Comté"