Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Les agriculteurs du secteur de Plessé demandent des mesures contre les sangliers

vendredi 9 novembre 2018 à 17:32 Par Anne Patinec, France Bleu Loire Océan

Depuis des semaines, leurs parcelles sont massacrées par les sangliers. Près de 70 agriculteurs se sont rassemblés devant la mairie de Plessé ce vendredi pour demander à la Préfecture de Loire-Atlantique d'organiser rapidement une battue administrative d'envergure sur les communes du secteur.

Près de 70 agriculteurs se sont rassemblés devant la mairie de Plessé
Près de 70 agriculteurs se sont rassemblés devant la mairie de Plessé © Radio France - Anne Patinec

Plesse, France

Certains agriculteurs sont venus en tracteur devant la mairie de Plessé pour dire leur colère et leur ras le bol face aux dégâts à répétition causés par les sangliers sur leurs parcelles. Depuis un mois, quasiment toutes les nuits, les animaux piétinent la pâture d'Alain Mallé  : "Je suis installé depuis 10 ans et je n'ai jamais vu ça. Ils labourent, ils creusent, ils font des trous, on ne peut plus récolter et on ne peut même plus passer avec nos engins. On met en péril nos exploitations" raconte le jeune agriculteur.

Ils réclament une battue administrative d'ampleur

Selon les manifestants, les sangliers seraient plus nombreux cette année à cause de la sécheresse. Ils pointent aussi du doigt la multiplication sur le secteur de domaines privés dédiés à la chasse et situés à proximité des exploitations agricoles. 

On ne demande pas d'éradiquer les sangliers, mais de réguler.  Dans le secteur, les gros propriétaires sont plus intéressés par les chevreuils et les biches que par les sangliers. Il faut que des mesures soient prises pour harmoniser tout ça " Patrice Lagré, agriculteur à Plessé

Les agriculteurs réclament l'organisation d'une battue administrative d'ampleur rapidement. Ils ont chacun posté un courrier en ce sens, adressé au nouveau préfet de Loire-Atlantique.