Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Les agriculteurs en colère manifestent à Guéret

mercredi 10 octobre 2018 à 18:12 Par Sophie Peretti et Audrey Tison, France Bleu Creuse

Les agriculteurs sont descendus dans la rue ce mercredi à Guéret. Ils veulent mettre la pression sur les services de l'Etat pour que le dossier de reconnaissance en calamité agricole aboutisse au plus vite.

Les manifestants se mettent en place
Les manifestants se mettent en place © Radio France - Audrey Tison

Guéret, France

Une soixantaine d'agriculteurs ont manifesté ce mercredi après-midi dans les rues de Guéret à l'appel de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs. La sécheresse des deux derniers mois a obligé les éleveurs à bien entamé les réserves de fourrage pour l'hiver, les trésoreries ne pourront pas suivre, elles sont aussi plombées par l'augmentation du prix du gasoil.  Les agriculteurs demandent que le dossier de reconnaissance en calamité agricole aboutisse au plus vite.

Une halte à la cité administrative, une autre à la préfecture

Le dossier creusois ne pourra pas être examiné par le Fonds national de gestion des risques avant la mi-décembre. C'est incompréhensible pour le président des Jeunes agriculteurs, Mickael Magne qui a interpellé le Directeur départemental des territoires, Laurent Boulet. "On est venu vous voir dès le mois d'août, c'est nous qui vous avons poussé à monter un dossier, pourquoi avez-vous freiné des quatre fers" ? demande le président des JA. "Parce ce que c'était trop tôt, lui répond Laurent Boulet, mais nous serons dans les premiers départements français à déposer un dossier complet". 

Les agriculteurs ont versé de la paille dans la cour de la cité administrative. Ils ont ensuite pris la direction de la permanence de Jean-Baptiste Moreau. Le député de la Creuse était absent, ils ont échangé avec son suppléant. Ils ont symboliquement muré l'entrée du local. Leur message : les Etats généraux de l'alimentation ont accouché d'une souris. D'après eux, les filières n'arriveront jamais à se mettre d'accord pour augmenter le prix de la viande.

Le groupe a finalement de prendre la direction de la préfecture. La préfète a accepté de venir leur parler, elle les a également assuré de son soutien pour que le dossier sécheresse aboutisse le plus vite possible.