Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Les agriculteurs vont bloquer la raffinerie de La Mède à partir de dimanche

vendredi 8 juin 2018 à 12:43 Par Romane Porcon, France Bleu Provence

La FNSEA appelle à bloquer une dizaine de raffineries et dépôts de carburants en France à partir du 10 juin. Les agriculteurs bloqueront notamment la bio-raffinerie de La Mède (Bouches-du-Rhône). Ils dénoncent la politique agricole du gouvernement et l'importation d'huile de palme.

La raffinerie de la Mède va être bloquée à partir de lundi matin
La raffinerie de la Mède va être bloquée à partir de lundi matin © Maxppp -

Châteauneuf-les-Martigues, France

La FNSEA, premier syndicat agricole, appelle à bloquer 13 raffineries à partir de lundi matin à travers la France. Les agriculteurs bloqueront notamment la bio-raffinerie de La Mède, à Châteauneuf-les-Martigues. La raffinerie Total de La Mède va utiliser 50% d'huile de palme importée pour produire du bio-carburant, à compter de sa mise en service cet été. Une concurrence redoutée par les producteurs de colza français. Les agriculteurs veulent dénoncer la politique agricole du gouvernement et de la Commission européenne. 

Une concurrence redoutée par les producteurs de colza

C'est le raffinage d'huile de palme par Total à La Mède qui a été l'élément déclencheur. Pour Jean-Paul Conte, agriculteur à Mallemoisson dans les Alpes-de-Haute-Provence et président de la Fédération régionale des syndicats agricoles, les agriculteurs n'ont pas d'autre choix que de bloquer les raffineries : "En agriculture, quand les paysans sortent de leur ferme, c'est qu'ils sont au bout du rouleau." 

Les agriculteurs demandent au groupe Total de réduire ses importations d'huile de palme et de fixer un prix des carburants raisonnable pour les agriculteurs face à l'envolée des tarifs à la pompe. 

Ils veulent que le gouvernement s'engage à ne pas rajouter des normes aux agriculteurs. Elles sont déjà trop nombreuses, explique Jean-Paul Conte : "En France, on a des normes, des charges, des contraintes. On ne peut pas faire des prix au ras des pâquerettes."