Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les associations de défense des animaux se trompent de combat selon la Confédération Paysanne de la Mayenne

-
Par , France Bleu Mayenne
Château-Gontier, France

Ce vendredi 23 novembre, le syndicat agricole réagit à son tour après les intrusions de deux militants de l'association "Direct Action Everywhere" dans des exploitations porcines du Sud-Mayenne.

ILLUSTRATION
ILLUSTRATION

Ces deux militants, dont l'un travaillerait pour l'association L 214, ont pénétré, de nuit, dans ces deux fermes. Les deux actions se sont déroulées ce mois-ci dans le sud du département.
Ils ont ensuite mis en ligne, sur Facebook, des vidéos dans lesquelles ils dénoncent l'élevage intensif et industriel. 

L'un des deux agriculteurs a porté plainte, la FDSEA envisage également des poursuites judiciaires. 

La Confédération Paysanne, contactée par France Bleu Mayenne, estime, pour sa part, que ces associations de défense des animaux devraient plutôt lutter pour une agriculture raisonnée et durable. 

Raphaël Bellanger est le porte-parole du syndicat agricole : "on sait bien qu'en France il y a des associations ouvertement abolitionnistes. La Confédération Paysanne n'entend pas travailler avec ces organisations. Nous souhaitons un élevage paysan c'est-à-dire des exploitations en polyculture élevage réparties sur le territoire. L'élevage fait partie intégrante de nos systèmes agricoles et permet un bon équilibre écologique. Sans élevage, c'est le recours accru aux engrais et aux pesticides et c'est la course vers l'industrialisation et pas vers un modèle plus vertueux. En ce sens, les abolitionnistes se trompent de combat"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu