Agriculture – Pêche

Les chasseurs de la Manche volent au secours des agriculteurs dans leur lutte contre les étourneaux

Par Frédérick Thiébot, France Bleu Cotentin vendredi 21 octobre 2016 à 17:21 Mis à jour le vendredi 21 octobre 2016 à 17:29

Les étourneaux de retour dans les marais du Cotentin
Les étourneaux de retour dans les marais du Cotentin © Maxppp - Didier Mandricht

Un site internet vient d'être ouvert pour mettre en relation les 16 800 chasseurs de la Manche avec les éleveurs victimes de l'envahissement des étourneaux dans leurs exploitations. Les chasseurs vont pouvoir tirer sur les oiseaux pour les faire fuir des bâtiments agricoles.

C'est un partenariat entre la FDSEA 50, la Fédération des Chasseurs et la FDGDON, Fédération Départementale de Défense contre les Organismes Nuisibles de la Manche. Les opérations d'effarouchements n'étant pas assez efficace, l'idée est de permettre à des chasseurs d'aller tirer sur les étourneaux dans des exploitations victimes de ces oiseaux. Il faut dire que les étourneaux viennent piller les aliments des bestiaux et souillent les exploitations. Conséquences directes, les vaches laitières mangent moins donc produisent moins de lait.

Pour une exploitation moyenne du centre Manche, le manque à gagner est de 10 000 €uros par an et la FDSEA estime que c'est une perte annuelle de 2 à 5 millions d'€uros dans la Manche. Les étourneaux présentent aussi des risquent sanitaires en allant d'une exploitation à l'autre sur les tables d'alimentation des bestiaux et en provoquant des contaminations croisées.

Jean-Michel Hamel, FDSEA de la Manche

Un demi million d'étourneaux concentrés au cœur des marais du Cotentin

Les campagnes d'effarouchements menées ces dernières années par la FDGDON de la Manche ont permis de faire partir les étourneaux de nombreux sites comme celui de l'ancien hôpital maritime de Cherbourg ou encore de la mare de Vauville dans la Hague. Mais les oiseaux se sont installés au cœur du Parc des Marais du Cotentin, sur l'ancienne tourbière de Baupte, un site inaccessible pour les opérations d’effarouchements.

En 2014, il y avait 400 000 étourneaux au plus fort de l'hiver sur la tourbière de Baupte. Au début de l'année 2016, les spécialistes estimaient qu'ils étaient 550 000. La Manche est le département le plus concerné par ces envahisseurs dans tout l'ouest. C'est lié à la douceur du climat, mais surtout à l'importance du nombre d'élevages bovins et donc de nourriture facile à trouver dans les exploitations pour ces oiseaux.

Les étourneaux souillent les étables - Maxppp
Les étourneaux souillent les étables © Maxppp - Claude Prigent

La présence massive d'étourneaux posent des problèmes sanitaires dans les exploitations, mais aussi dans les marais du Cotentin, là où se trouve la plus grande réserve en eau potable de la Manche.

Hervé Marie, président du GDS de la Manche

Si vous êtes agriculteur ou chasseur et que vous voulez participer à cette opération de lutte contre les étourneaux, rendez-vous sur le site internet agri-chasse-etourneau50.fr

Partager sur :