Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Les chasseurs du Haut-Rhin en colère, ils dénoncent un climat pesant contre eux

jeudi 3 mai 2018 à 18:30 Par Guillaume Chhum, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Ça grogne chez les chasseurs du Haut-Rhin. Ils se sentent montrés du doigt et dénoncent un climat anti-chasse depuis quelques années. En cause, la grogne des agriculteurs qui estiment qu'ils ne tuent pas assez de sangliers. Par ailleurs, leurs installations ont été sabotées dans le sundgau.

Les chasseurs du Haut-Rhin se sentent montrés du doigt
Les chasseurs du Haut-Rhin se sentent montrés du doigt © Maxppp - Vincent Voegtlin

Haut-Rhin, France

De la grogne a été entendue de la part des chasseurs, ce week-end, lors de leur assemblée générale à Hésingue. Ils dénoncent un climat anti-chasse. D'une part on leur reproche de ne pas tirer assez de sangliers, d'autre part, ils sont victimes d'actes de vandalisme, visant des miradors dans le sundgau. 

Ils menacent de descendre dans la rue, mais les chasseurs du Haut-Rhin ouvrent d'abord le dialogue 

C'est depuis trois ans que cette colère gronde. Les chasseurs n'en peuvent plus des rdes critiques à répétition, notamment celle des agriculteurs qui estiment qu'ils ne tuent pas assez de sangliers. 

Pourtant, chiffre à l'appui 12 800 ont été tués cette année contre 11 000 l'année dernière. Des sangliers qui causent de gros dégâts dans les champs. 

Explication sur cette colère des chasseurs avec Gilles Kaszuk président de la fédération dans le Haut-Rhin

Climat anti-chasse 

Autre motif de grogne, des actes de sabotage, notamment les miradors, ces installations qu'ils utilisent pour chasser. Plusieurs ont été dégradées ces derniers mois dans le sundgau. 

Gilles Kaszuk, le président de la fédération des chasseurs du Haut-Rhin dénonce un climat anti-chasse : "Ces sabotages sont des actes criminels. On ne scie pas les barreaux du bas du mirador, mais ceux du haut et à moitié. Le chasseur qui grimpe sur son mirador risque de se faire très mal." 

Pour l'instant pas de manifestations dans la rue à l'ordre du jour, mais les chasseurs prônent le dialogue . D'ici l'été, plusieurs réunions sont organisées avec les élus, les organisations agricoles ou encore le préfet du Haut-Rhin

En cas de divergences, les chasseurs du Haut-Rhin passeront à l'action. Il y a 5.500 chasseurs dans le Haut-Rhin. 

L'administration exerce sur nous une pression par moment excessive. On ne veut pas entendre parler de collisions avec le gibier et on ne veut pas de destruction dans les cultures;" Gilles Kaszuck, le président de la fédération des chasseurs du Haut-Rhin