Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Les chrysanthèmes, star de la Toussaint

dimanche 28 octobre 2018 à 6:41 Par Delphine-Marion Boulle, France Bleu Limousin

A grandes ou à petites fleurs, jaunes, blanches, rouges ou même multicolores, les chrysanthèmes ont fait leur apparition sur les marchés de Haute-Vienne et de Corrèze. Cette fleur, reine de la Toussaint, demande de la patience et de l'énergie à ceux qui la cultivent alors que la demande augmente.

Difficile de ne pas le voir sur nos marchés. Le chrysanthèmes est le roi de la Toussaint. Il demande patience et énergie à ceux qui le cultivent.
Difficile de ne pas le voir sur nos marchés. Le chrysanthèmes est le roi de la Toussaint. Il demande patience et énergie à ceux qui le cultivent. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Brive-la-Gaillarde, France

Il y a les grandes fleurs, traditionnelles ou les petites, plus résistantes. Des fleurs couleurs d'automne, jaunes, blanches, rouges auxquelles on ne peut pas échapper sur les marchés de Haute-Vienne ou de Corrèze. Le  chrysanthème est le roi de la Toussaint, un roi qui exige patience et énergie à ceux qui le produisent.

Roi d'automne et star des traditions

"Toujours jaunes avec des petites fleurs" chaque année c'est le même rituel  pour Jacqueline, 72 ans. A la fin du mois d'octobre elle vient choisir ses chrysanthèmes directement dans les serres.  "Depuis toute petite j'ai toujours fait les cimetières avec mes grands parents, avec mes parents, c'est une coutume !"

Une coutume que maintienne les horticulteurs qui produisent ces fleurs, grandes stars du mois d'octobre et du mois de novembre. C'est le cas de la famille Meyrignac à Brive. "Depuis 1913" lance fièrement Maxime, 24 ans "Je suis la 5ème génération" et les chrysanthèmes l'occupe lui et sa famille une bonne partie de l'année. 

L'heure est à l’effervescence dans les serres de la famille Meyrignac à Brive. En quelques semaines l'entreprise réalise un tiers de son chiffre d'affaires annuel.  - Radio France
L'heure est à l’effervescence dans les serres de la famille Meyrignac à Brive. En quelques semaines l'entreprise réalise un tiers de son chiffre d'affaires annuel. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Une reine qu'il faut bichonner

"On reçoit les chrysanthèmes à grosses fleurs, traditionnelles, à la fin du mois d'avril, on les met en petits godets et ensuite on les rempote en pot" mais ça ne s'arrête pas là car le chrysanthème a besoin d'être bichonné _"Il faut les arroser. Il y a tout ce qui est mise en filet, tuteur, pinçage, déboutonnage, c'est du travail !".  _D'autant plus que cette fleur dont la vente se concentre sur seulement quelques semaines, un mois tout au plus permet à Maxime et sa famille d'engranger près d'un tiers de son chiffre d'affaires annuel

Chaque année Maxime et sa famille augmente la production. La grande partie de la vente se fait vers des magasins et des grandes surfaces mais sa famille continue d'aller rencontrer ses clients sur les marchés - Radio France
Chaque année Maxime et sa famille augmente la production. La grande partie de la vente se fait vers des magasins et des grandes surfaces mais sa famille continue d'aller rencontrer ses clients sur les marchés © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Cette année ils ont produit sous leurs serres 25 000 pots de ces précieuses petites fleurs. "Chaque année la demande va en augmentant suivant les commandes des magasins. On ajoute en moyenne 2 à 300 pots de plus par an" explique le jeune homme. 

Une tradition en évolution

Si la demande augmente, les consommateurs changent. La vente se fait pour une bonne partie via les magasins et les grandes surfaces et sur les marchés la famille Meyrignac voit désormais aussi des gens plus jeunes et forcément adeptes de nouveautés. "Les chrysanthèmes à grosses fleurs sont souvent préférés par les personnes âgées. Aujourd'hui _les gens préfèrent des variétés à petites fleurs car elles sont plus résistantes_" détaille Isabelle qui travaille dans les serres depuis 12 ans, avant de poursuivre "Ce qui est vraiment en vogue ce sont les pots avec plusieurs couleurs" .

Les chrysanthèmes multicolores à petites fleurs ont aujourd'hui remplacé les traditionnelles chrysanthèmes unicolores à grandes fleurs.  - Radio France
Les chrysanthèmes multicolores à petites fleurs ont aujourd'hui remplacé les traditionnelles chrysanthèmes unicolores à grandes fleurs. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Des pots que l'on retrouvera sur les marchés tout au long de la semaine en Corrèze ou en Haute-Vienne, plusieurs manifestations sont prévues pour que chacun puisse repartir avec ses chrysanthèmes. Pour les retardataires, il devrait encore être possible de trouver la perle rare le week-end prochain.