Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Les Compagnons de Maguelone veulent comprendre l'origine de la pollution de l'étang du Prévost

-
Par , France Bleu Hérault

Quatre mois après le déclassement de l'étang du Prévost, les Compagnons de Maguelone tentent de faire face. L'arrêt de l'activité conchylicole pourrait les contraindre à fermer leur magasin de Palavas. La préfecture assure tout faire pour juguler les sources de pollution.

© Radio France -

Villeneuve-lès-Maguelone, France

Les Compagnons de Maguelone vont survivre à ce coup dur, mais quatre mois après la décision de la préfecture de déclasser l'étang du Prévost qui abritait leur activité conchylicole, le sentiment d'injustice est toujours aussi fort. "L'impression d'être des laissés pour compte", explique Fabrice Vabre, le directeur de l'ESAT (Etablissement et services d'aide par le travail). 

Fermeture inévitable du magasin de Palavas

Sur la vingtaine de travailleurs handicapés touchés, une quinzaine n'ont pas retrouvé d'activité réelle. Le magasin de Palavas, où les compagnons vendent leur production et qui marchait très bien, a perdu 40% de son chiffre d'affaires. "On est en _déséquilibre financier_, continue Fabrice Vabre. On va essayer de le faire vivre pendant la saison estivale, mais ensuite on va le fermer. C'est trois salariés au chômage et 200.000 euros de chiffres d'affaires qui vont disparaître". 

Quelles solutions à long terme?

Il dit se sentir bien seul pour trouver des solutions. Silence de la métropole de Montpellier. La main tendue des conchyliculteurs a servi un temps, mais il faut trouver des réponses à long terme. Or les démarches avec l'Etat pour obtenir l'autorisation d'élever les coquillages dans l'étang voisin des Sarrazines prennent beaucoup de temps. 

"Une ou deux fuites sur la conduite de Maéra"

Le plus dur c'est peut-être de ne pas avoir d'explication sur l'origine de cette pollution qui leur coûte si cher. "On ne nous dit rien" assure Frédéric Vabre. En mars dernier, sur France Bleu Hérault, il pointait du doigt la station d'épuration de la métropole, Maéra. A raison: le sous-préfet Philippe Nuchot reconnaît l'existence "d'une ou deux fuites sur la conduite de Maéran qui ont été corrigées." 

Mais il minimise aussitôt: "_Ce sont des événements que l'on connaît parto_ut. On ne peut incriminer une source ou une autre. C'est multifactoriel", dit-il en citant la cabanisation ou encore le dragage de l'étang qui, selon lui, a pu faire remonter des sédiments. 

La préfecture assure travailler activement pour identifier ces sources de pollution, afin d'améliorer l'état sanitaire de l'étang du Prévost. Mais il faudra, dans le meilleur des cas, 2 ans avant que les Compagnons ne puissent retrouver leur droit d'exploitation.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu