Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Les coopératives se préparent pour le début des vendanges

jeudi 30 août 2018 à 6:38 Par Bastien Deceuninck, France Bleu Vaucluse et France Bleu

À quelques jours du début des vendanges, les coopératives agricoles terminent les derniers préparatifs. Des quais de déchargement aux cuves en passant par les pressoirs, tout doit être nettoyé pour l'arrivée des premières grappes.

Les caves sont prêtes pour accueillir le raisin
Les caves sont prêtes pour accueillir le raisin © Radio France - Bastien Deceuninck

Saint-Didier, France

C'est le calme avant la tempête. Dans la cave, deux employés s'affairent à nettoyer les dernières cuves de béton. "On projette de la soude, ce qui permet de retirer le tartre resté sur les bords de la cuve l'année dernière" explique Teddy Sayrel, l’œnologue de la coopérative Clauvallis de Saint-Didier.

Teddy Saurel fait le tour de la cave à quelques jours du début des vendanges. - Radio France
Teddy Saurel fait le tour de la cave à quelques jours du début des vendanges. © Radio France - Bastien Deceuninck

Ici, 150 vignerons apporteront bientôt la récolte de leurs 200 hectares de vigne. "Les pressoirs sont déjà nettoyés, ainsi que les cuves en inox. Il restera juste à nettoyer les deux quais de déchargement". Le ballet des camions est prévu pour le tout début septembre. "Une journée classique, nous réceptionnons environ 90 tonnes de raisin. Ça peut monter jusqu'à 120 tonnes lors des grosses journées."

Le stress de la météo

Dans cette coopérative, ce sont environ 11000 hectolitres de vin qui sont produits chaque année. Une production de plus en plus impactée par les changements climatiques. "Cette année, nous savons déjà que 30% de la récolte sera manquante" déplore Charlotte Livonnet, qui s'occupe de la vente et de la communication pour la coopérative. "Tant que le raisin n'est pas dans la cave, c'est comme si nous avions une épée de Damoclès au dessus de la tête."

Dans quelques jours, les pressoirs tourneront à plein régime - Radio France
Dans quelques jours, les pressoirs tourneront à plein régime © Radio France - Bastien Deceuninck

L'année dernière déjà, plus de la moitié de la récolte avait été perdue. Mais comme la coopérative se refuse à acheter du raisin ailleurs, certaines bouteilles sont en rupture de stock. "C'est notre choix, explique Charlotte Livonnet, on préfère jouer sur la qualité que sur la quantité". Pour connaître le résultat de ce millésime 2018, rendez-vous au printemps prochain.