Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

Les éleveurs bretons se demandent comment faire face aux intrusions dans les élevages

Bretagne, France

C'est une préoccupation grandissante des éleveurs bretons : quelles mesures prendre pour éviter des intrusions dans leurs élevages ? La nouvelle vidéo de L214 mettant en cause une ferme du Finistère ravive les craintes.

Les éleveurs bretons s'interrogent sur les mesures à mettre en place face aux intrusions des militants d'associations anti-spécistes
Les éleveurs bretons s'interrogent sur les mesures à mettre en place face aux intrusions des militants d'associations anti-spécistes © Radio France - Inès Léraud

Des militants d'associations antispécistes qui s'introduisent de nuit dans les étables : c'est devenu la hantise de certains éleveurs. La diffusion d'une nouvelle vidéo de L214, mettant en cause un élevage de porcs dans le Finistère, ne risque pas de diminuer leurs craintes. "On est une fois de plus mis sur le banc des accusés avec de la manipulation d'images", souffle Thierry Marchal, secrétaire général de la FDSEA du Finistère. 

Des bâtiments sous clé

"On _demande à tous les éleveurs de fermer à clé au maximum les élevages, mais ce n'est pas possible partout_, reconnait-il. Aujourd'hui, les étables sont ouvertes, c'est impossible de tout fermer". "Même dans des élevages fermés, il y a des effractions", constate François Valy, président de la fédération nationale du porc, et éleveur dans le Morbihan.  

"Il faut que ça cesse, s'agace Thierry Marchal. Ces associations font peur à nos animaux en s'introduisant la nuit et ont déjà provoqué des accidents voire des étouffements de certains". Sur les cinq dernières années, la préfecture du Finistère a recensé 15 intrusions et 11 opérations de militants antispécistes ou opposés à l'élevage intensif dans le département.

Quelles sanctions ? 

Alors que l'association L214 a été condamnée lundi pour avoir filmé les salariés d'un abattoir en 2016, les représentants des agriculteurs voudraient voir les sanctions alourdies pour les personnes s'introduisant sur leurs élevages. "On demande aux éleveurs de bien porter plainte à chaque fois", précise François Valy. "La première mesure, c'est de contrôler ces associations sur leurs financements, et de condamner très fermement ceux qui s'introduisent dans les élevages pour que ce soit dissuasif", estime Thierry Marchal. 

La création d'une cellule spécifique à la direction de la gendarmerie en octobre pour identifier et poursuivre les auteurs d'intrusions "est un premier pas" reconnait François Valy : "il y a quelques temps, on ne pouvait même pas déposer des plaintes ou mains courantes auprès de certains gendarmes. Aujourd'hui, ça avance, _le gouvernement a pris conscience de la problématique_".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu