Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Les éleveurs de La Châtre désespèrent de voir l'abattoir du Boischaut rouvrir

-
Par , France Bleu Berry

L'abattoir du Boischaut-Sud ne rouvre pas ses portes mardi 5 février contrairement à ce qui était prévu. Cet établissement situé à Lacs fait l'objet d'un arrêté préfectoral suite aux vidéos diffusées par des militants de L214. Les éleveurs de vaches charolaises doivent s'adapter.

La ferme d'Hughes Piau à Saint-Chartier compte 180 vaches charolaises.
La ferme d'Hughes Piau à Saint-Chartier compte 180 vaches charolaises. © Radio France - Pauline Renoir

Lacs, France

Hughes Piau voit son quotidien transformé depuis plus de deux mois. Il doit désormais se rendre à l'abattoir de Saint-Amand-Montrond à soixante kilomètres de sa ferme pour emmener ses bêtes à la découpe. Un trajet d'une heure en camion contre un parcours de dix minutes avant la fermeture de l'abattoir du Boischaut-Sud début novembre dernier. "On avait l'espoir que ça rouvre en février mais on va continuer à faire de la route inutilement" regrette cet éleveur. 

L'abattoir du Boischaut-Sud a fermé début novembre suite à la diffusion de vidéos réalisées par des militants de L214. Ils dénoncent une maltraitance animale. 

L'abattoir ne perdra pas son agrément promet le Préfet de l'Indre

Les Jeunes Agriculteurs de La Châtre, représenté par Maxime Pion gardent l'espoir d'un avenir meilleur. "Si ces aménagements permettent à l'avenir de mettre aux normes l'abattoir et d'augmenter sa production alors il faut rester confiants" explique cet éleveur de La Châtre. 

Un nouveau directeur a été nommé, il vient de Corrèze, il s'est entretenu avec les éleveurs berrichons il y a une semaine pour leur expliquer les travaux en cours et les rassurer. De son côté, le préfet de l'Indre a promis que l'abattoir du Boischaut-Sud ne perdrait pas son agrément. 

Choix de la station

France Bleu