Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Les éleveurs du Ventoux et les viticulteurs de Vaucluse en ont ras-le-bol du dénigrement agricole

-
Par , France Bleu Vaucluse

Le dénigrement agricole démoralise les agriculteurs de Vaucluse. Panneaux contre l'élevage sur le Ventoux, vidéos de traitement des vignes sur les réseaux sociaux : les agriculteurs de Vaucluse ne veulent pas être vus comme des pollueurs.

A Visan , François Pouizin est démoralisé quand on regarde les viticulteurs comme des pollueurs
A Visan , François Pouizin est démoralisé quand on regarde les viticulteurs comme des pollueurs © Radio France - Philippe Paupert

Visan, France

Les agriculteurs de Vaucluse s'inquiètent de la montée de l'agri-bashing. En français, on parle de dénigrement agricole. Les agriculteurs sont de plus en plus critiqués. Parfois, ce sont les voisins qui dénoncent les supposées mauvaises pratiques qu'ils voient dans les vignes ou les champs.  Les viticulteurs de Vaucluse sont exaspérés par l'intolérance de ceux qui s'installent à la campagne sans connaître le monde agricole. 

En Vaucluse, ce sont surtout les éleveurs du Ventoux qui sont victimes de dénigrement. La FDSEA de Vaucluse déplorent des insultes, des actes malveillants dans les parcelles et des panneaux "élevage = escalavage" sur les pentes du Ventoux.

Traitements dans les vignes et bruits des tracteurs : les viticulteurs sont démoralisés

À Visan, François Pouizin est viticulteur bio. Il est régulièrement confronté aux critiques sur l'utilisation de traitements dans les vignes, notamment sur les réseaux sociaux.  Il assure "qu'aucun agriculteur ne traite ses vignes pour le plaisir. Au printemps, une dame a fait un film d'un viticulteur qui traite ses vignes dans l'Enclave des Papes en disant que +c'est un scandale+. C'était un traitement bio sans danger mais  spectaculaire. Les agriculteurs ont dû lui expliquer sur les réseaux sociaux pour que ça se calme"

Le viticulteur considère que "les agriculteurs ont un gros effort de pédagogie à faire. Etre regardé comme des pollueurs, c'est démoralisant. Etre agriculteur, c'est dur : on est la profession qui se suicide le plus." Le viticulteur a aussi dû adapter ses horaires de traitement pour ne pas gêner un voisin incommodé par le bruit des tracteurs. Il suggère aussi "aux agences immobilières d'expliquer à ceux qui achètent une ferme à la campagne que, fatalement, il y aura des tracteurs". 

Panneaux et photos  contre les éleveurs du Ventoux : ras-le-bol agricole

La FDSEA de Vaucluse déplore des insultes et des actes malveillants dans les parcelles. Sophie Vache, la présidente de la FDSEA regrette que les agriculteurs ne déposent pas plainte malgré des attaques ciblées. Des panneaux "élevage = escalavage" ont été plantés sur le Ventoux. Sophie Vache, la président de le FDSEA explique que "ce n'est pas malin"

Sophie Vache ajoute "quelqu'un a pris des photos de moutons pour dire qu'ils étaient maltraités alors qu'ils étaient au repos. Quand on vient vous expliquer votre métier, c'est usant. On n'a pas la sensation d'empoisonner les gens. C'est pas possible de se lever le matin en se disant +qui va ramener sa fraise chez moi ?+ C'est un ras-le-bol des agriculteurs qui veulent juste travailler." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu