Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Les éleveurs manifestent en slip devant l'usine Lactalis de Rouvroy-sur-Audry

mardi 30 août 2016 à 0:04 Par Alexandre Blanc, France Bleu Champagne-Ardenne

Une quinzaine d'actions ont été menées par la FNSEA ce lundi soir en France alors que les négociations sur le prix du lait reprennent ce mardi entre Lactalis et les représentants des éleveurs. Devant l'usine de Rouvroy-sur-Audry, une cinquantaine d'éleveurs se sont rassemblés en slip vers 20h.

Une cinquantaine d'éleveurs devant l'usine Lactalis de Rouvroy-sur-Audry
Une cinquantaine d'éleveurs devant l'usine Lactalis de Rouvroy-sur-Audry © Radio France - Alexandre Blanc

Rouvroy-sur-Audry, France

"À poil plutôt que plumés" ! Tel était le mot d'ordre de la cinquantaine d'éleveurs qui se sont rassemblés ce lundi soir, pour certains en slip, devant l'usine Lactalis de Rouvroy-sur-Audry, dans les Ardennes. Ils dénoncent encore et toujours un prix du lait inférieur à son coût de production.

Actuellement payés 257 euros les 1000 litres, les éleveurs attendent a minima un tarif de 290 euros la tonne alors que la production leur coûte 340 euros. Les négociations menées à l'échelle nationale avec la direction du groupe laitier numéro 1 mondial ont échoué la semaine dernière. Elles reprennent ce mardi.

La surproduction tirant les cours mondiaux du lait vers le bas, les éleveurs ne s'attendent pas à obtenir un prix rémunérateur et se réuniront de nouveau ce mardi soir devant le site ardennais de Lactalis.