Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Les éleveurs mayennais s'opposent à l'expérimentation de repas végétariens dans les cantines scolaires

-
Par , France Bleu Mayenne

Les députés de la majorité, contre l'avis du gouvernement, ont voté l'expérimentation de repas sans viande pour les enfants qui vont à la cantine, dans le cadre de la Loi Agriculture et Alimentation. Les agriculteurs y ont vu la "patte" d'une association qu'ils combattent.

illustration
illustration

Pré-en-Pail, France

Cette association c'est L214. Des années de militantisme qui ont fait de ce mouvement la voix de la protection et du bien-être animal. 

Je ne veux pas que mon fils serve à couvrir une idéologie", un agriculteur de Pré-en-Pail

L'expérimentation votée par l'Assemblée Nationale, c'est la politique des petits pas selon les éleveurs qui redoutent en fait qu'un jour la viande ne soit définitivement plus servie dans les cantines scolaires. 

Damien Lecourt est l'un des responsables, en Mayenne, du syndicat Les Jeunes Agriculteurs : "il y a des députés qui ont suivi cette association en disant que c'est une association de protection animale mais elle est abolitionniste. Elle a mis la pression pour que les enfants aient un menu végétarien. En leur servant ce type de repas, on peut aussi leur servir des arguments sur le bien-être des animaux et les enfants n'ont pas les éléments pour répondre à ça. Je ne veux que mon fils serve à couvrir une idéologie alors que L214 est capable de venir chez nous, dans les exploitations, faire des vidéos dégueulasses et balancer de mauvais arguments sur nous. On aurait dit qu'on allait imposer des repas halal ou kasher, beaucoup de monde serait monté au front pour défendre l'école laïc, l'école républicaine"

Les éleveurs mayennais ont, par ailleurs, pensé à tort que le Département allait dès cette année mettre en place des repas végétariens dans les cantines qu'il gère. Faux explique Joël Balandraud, conseiller départemental et maire d'Evron, la ville qui accueille, chaque année, le festival de la viande. 

Le projet de loi Agriculture et Alimentation va maintenant être examinée par le Sénat qui pourrait retoquer l'amendement sur les repas végétariens.