Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Les fermes pédagogiques parisiennes accueillent le public pour la tonte des moutons

mercredi 10 avril 2019 à 17:23 Par Laëtitia Heuveline, France Bleu Paris

Est-ce que ça fait mal de tondre ? Que fait-on ensuite de la laine ? La ville de Paris veut développer la pédagogie de la nature en ville et propose cette semaine aux petits et aux grands d'assister à la tonte des moutons dans les fermes pédagogiques de la capitale.

Une fois par an les moutons doivent être tondus, une étape indispensable pour qu'ils restent en bonne santé
Une fois par an les moutons doivent être tondus, une étape indispensable pour qu'ils restent en bonne santé © Radio France - Laëtitia Heuveline

Paris, France

10 kilos de laine récupérés… Les 5 moutons de la ferme pédagogique Susan Lenglen dans le 15è arrondissement de Paris sont maintenant débarrassés de toute leur fourrure. Ils ont été tondus ce mercredi par Thomas Baffault, un tondeur professionnel spécialisé dans la tonte des moutons.
 

Pour développer la pédagogie de la nature, la ville avait ouvert les portes de la ferme pour que tous ceux qui sont intéressés puissent assister à la tonte. 

La tonte pour la survie

« La tonte sert à les faire survivre explique Thomas Baffault, si on ne les tond pas ils meurent. Contrairement à ce que l’on croit, ce n’est pas un animal naturel, c’est un animal issu de sélection faite par l’homme pour qu’il ne perde plus sa laine, pour pouvoir la récolter. Si l'on ne tond pas, la laine ne s’arrête jamais de pousser, l'animal finit par avoir des difficultés pour se déplacer, par souffrir de la chaleur et il en meure. »

Dans l’enclos les cinq moutons attendent leur tour. Leur laine est noire, épaisse, constellée de paille et en voyant la tondeuse de Thomas Baffault,  Jacquouille, Ultrabrite, Craspouille, Jackson et Mowgli commencent à stresser. 

Les moutons avant et après la tonte - Radio France
Les moutons avant et après la tonte © Radio France - Laëtitia Heuveline

Le premier a être attrapé c’est Jackson, attrapé par ses deux pattes avant et coincé entre les jambes de Thomas Baffault : « C’est un moment de grand stress donc il faut tondre très rapidement, ça ne leur fait pas mal mais c’est inquiétant. C’est un moment de stress obligatoire une fois par an. » La méthode utilisée permet de récupérer toute la fourrure en une seule partie, elle sera ensuite utilisée dans les fermes pédagogiques de Paris pour différents ateliers autour de la laine.

Connexion à la terre

Cette tonte était ouverte au public et beaucoup de parents sont venus avec leurs enfants, dont Natalia avec Victor, 5 ans. Pour elle, « cette connexion à l’animal, à la terre, ça crée le lien avec la vraie vie et c’est super bien pour l’éducation ! »

Un autre moment de tonte est prévu le dimanche 14 avril de 13h30 à 18h à la  Ferme de Paris, 1 route du Pesage dans le 12è arrondissement.