Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

Les grainothèques essaiment dans les Pyrénées-Orientales

-
Par , France Bleu Roussillon

Ce système de troc gratuit de variétés anciennes de graines permet aux jardiniers amateurs d'enrichir la production de leurs potagers, tout en préservant des plantes locales. Des semences que l'on peut échanger dans la vingtaine de grainothèques répertoriées dans le département.

Romain et Nathalie animent la grainothèque installée depuis janvier 2018 à la bibliothèque de Bompas
Romain et Nathalie animent la grainothèque installée depuis janvier 2018 à la bibliothèque de Bompas © Radio France - Tanguy Bocconi

C'est le moment des premiers semis pour tous les jardiniers amateurs ! Dans les Pyrénées-Orientales, une vingtaine de "grainothèques" proposent gratuitement des variétés anciennes bien différentes de celles vendues dans le commerce. 

Un système de troc libre et gratuit 

Le principe de la "grainothèque" est basé sur la participation active des jardiniers amateurs qui vont se servir mais aussi alimenter la réserve de semences disponibles. " On est sur un système de gratuité" souligne Romain Ercole, le président de l'association "à partager" à l'origine de l'installation d'une grainothèque installée dans la bibliothèque municipale de Bompas en janvier 2018.

"On ne vient pas que chercher, on apporte aussi ses graines et on échange ses connaissances et son savoir-faire. Cela crée du lien social et c'est intergénérationnel: ma voisine de 75 ans comme mes amis trentenaires participent, et on discute tous ensemble sur nos pratiques de culture de potager".

Des variétés anciennes adaptées aux terroirs 

À la différence des graines hybrides vendues dans le commerce et qui ne produisent qu'une seule récolte, les variétés anciennes ne sont pas stériles et peuvent être replantées. 

Autre avantage, ces semences historiques sont également mieux adaptées au terroir explique Romain Ercole: " Prenez l'oignon de Toulouges par exemple. S'il a ce goût si particulier c'est que c'est une variété typique qui s'épanouira mieux que d'autres dans notre région ! Le problème c'est que la mondialisation qui s'applique également aux cultures fait disparaître nos spécificités. Comme les variétés anciennes ne sont pas référencées, on ne peut pas les commercialiser, c'est pourquoi il est essentiel de les échanger pour préserver la biodiversité".

Pour déposer des graines quelques règles élémentaires sont à respecter la première étant d'être certain de ne pas introduire de semences hybrides dites "F1" non reproductibles, et d'indiquer sur le sachet la variété et l'année de production.

Les associations comme "à partager" proposent également des formations pour aider les jardiniers amateurs à se passer de pesticides et autres engrais chimiques dans leur potager.  Une vingtaine de grainothèques sont répertoriées dans le département . 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu