Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Salon de l'Agriculture 2019

Les Hauts-de-France au Salon de l'Agriculture à Paris

-
Par , France Bleu Picardie

Le stand des Hauts-de-France était inauguré ce mardi 26 février au Salon de l'Agriculture, à Paris. Le président de la Région, Xavier Bertrand, y a tenu un discours et rappelé son engagement dans deux dossiers épineux du département de la Somme : la sucrerie d'Eppeville et l'abattoir de Montdidier.

Xavier Bertrand inaugure le stand Hauts-de-France au Salon de l'Agriculture, édition 2019
Xavier Bertrand inaugure le stand Hauts-de-France au Salon de l'Agriculture, édition 2019 © Radio France - Clémence Gourdon Negrini

Le stand de la région Hauts-de-France était inauguré ce mardi 26 février au Salon de l'Agriculture à Paris. En présence notamment de représentants de la chambre d'agriculture, de la fédération des syndicats d'exploitants agricoles, mais aussi du président de la région, Xavier Bertrand, et du ministre de l'action et des comptes publics, Gérald Darmanin

L'occasion pour le président des Hauts-de-France de rappeler l'engagement de la région dans l'épineux dossier de l'abattoir de Montdidier: "si un repreneur est trouvé, la région mettra la main à la poche", a affirmé Xavier Bertrand. Il est également revenu sur la fermeture annoncée de la sucrerie d'Eppeville. Un choix "à court terme", pour le président de région : "le marché du sucre est susceptible de se retourner dans les deux ans. Le choix du propriétaire allemand de Saint-Louis Sucre est un choix de court terme."

Développer le modèle coopératif

Pour Xavier Bertrand, la solution pour l'avenir des betteraviers dans la Somme pourrait être le développement du modèle coopératif. "Il a besoin d'être modernisé, admet le président des Hauts-de-France, mais pourrait être un bon contre-poids face à un modèle capitalistique qui ne pense qu'au pognon". Autre solution pour les betteraviers du département : se diriger vers le bio-éthanol. "On y travaille dans la région. Mais vous ne croyez pas que c'est à l'État de se soucier de cette politique là ?", s'est agacé Xavier Bertrand.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess