Agriculture – Pêche

Les JA de Dordogne construisent des structures en paille pour manifester autrement

Par Morgane Schertzinger, France Bleu Périgord dimanche 18 septembre 2016 à 6:00

Les JA utilisent une vingtaine de bottes de paille par structure.
Les JA utilisent une vingtaine de bottes de paille par structure. © Radio France - Morgane Schertzinger - France Bleu Périgord

Ces jours-ci, les Jeunes Agriculteurs de Dordogne ont décidé de se mobiliser autrement. Finies les manifestations de rue pour se faire entendre, dorénavant ils vont construire des structures en paille pour présenter leurs revendications.

Des tracteurs et des bonhommes géants en paille orneront bientôt le bord des routes de Dordogne. Dès ce week-end et au début de la semaine prochaine, les Jeunes Agriculteurs de Dordogne ont décidé, face à la crise agricole, de "manifester autrement", en construisant des structures avec des slogans.

Grâce à des bottes de paille rectangulaires et rondes, les JA construisent des tracteurs. - Aucun(e)
Grâce à des bottes de paille rectangulaires et rondes, les JA construisent des tracteurs. - Page Facebook des Jeunes Agriculteurs de Dordogne

ECOUTER | Clément Courteix a lancé l'initiative du côté de Grand-Brassac

Des bottes de paille rondes pour faire les roues

L'appel a été lancé dans tous les cantons du département et l'initiative prend forme localement. Du côté de Grand-Brassac, Clément Courteix, a rassemblé une dizaine d'agriculteurs pour créer des structures vers Tocane-Saint-Âpre. "Jeunes ou moins jeunes agriculteurs, tous ceux que j'ai contactés sont solidaires de l'initiative", précise-t-il.

Par solidarité, des agriculteurs prêtent leurs bottes de paille aux JA pour construire ces structures. - Radio France
Par solidarité, des agriculteurs prêtent leurs bottes de paille aux JA pour construire ces structures. © Radio France - Morgane Schertzinger - France Bleu Périgord

C'est pourquoi au volant de son tracteur, le jeune agriculteur de 21 ans amasse, d'exploitation en exploitation, une dizaine de bottes de paille sur sa remorque. Il récupère aussi bien des bottes carrées "pour faire la cabine du tracteur", que des bottes rondes pour faire les roues.

A Tocane... - Radio France
A Tocane... © Radio France - JA

REPORTAGE | Clément Courteix rassemble les bottes de paille qui font servir à construire les structures géantes

On a déjà l'expérience de Terre en fête, où chaque année on a l'habitude de faire des structures en paille. — Clément Courteix, JA

"On n'est pas écouté"

L'initiative vient du ras-le-bol des agriculteurs de ne pas se faire entendre et de continuer à subir "la chute libre des cours des céréales et de la viande", notamment. Un contexte qui inquiète particulièrement Philippe, éleveur de veaux sous la mère et qui, "par solidarité" a volontiers prêté neufs bottes de pailles rectangulaires pour construire les structures.

A Tocane...  - Radio France
A Tocane... © Radio France - JA

Patrick et son père Jacques ont eux fourni quatre bottes de paille rondes. Le père et le fils ont tenu à aider les JA dans leur démarche, dans l'espoir qu'ils réussissent mieux qu'eux à l'époque à se faire entendre.

J'ai connu une époque où il y avait un peu de casse et ce n'est pas la solution ; il faut aujourd'hui trouver des solutions plus intelligentes, plus intéressantes et se faire mieux voir.— Patrick, agriculteur

Jacques, aujourd'hui 75 ans, participait lui aussi aux manifestations du monde agricole il y a soixante ans. Mais aujourd'hui, il constate bien que "la pire des choses", c'est "qu'on n'est pas écouté. Je souhaite que les jeunes se défendent mieux que nous avant."

Le mot d'ordre a été lancé début septembre par le syndicat en Dordogne. Les JA invitent désormais les autres départements de la nouvelle région à faire de même pour se faire entendre et faire fleurir le bord des routes avec des bottes de paille et des slogans tels que "Nous voulons vivre de notre métier."