Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Météo France maintient 13 départements en vigilance rouge canicule, les orages arrivent par l'ouest

Les Journées méditerranéennes des saveurs auront lieu à Nîmes les 12 et 13 septembre

-
Par , France Bleu Gard Lozère

La 11e édition des JMS, les Journées méditerranéennes des saveurs auront lieu cette année les 12 et 13 septembre de Nîmes. Elles avaient dû être reportées au printemps en raison du Covid-19. Une manifestation qui a attiré l'an dernier 30 000 personnes.

Les animaux seront installés comme d'habitude sur l'Esplanade comme ici en 2018
Les animaux seront installés comme d'habitude sur l'Esplanade comme ici en 2018 © Radio France - Sylvie Duchesne

C'est finalement au même endroit que les années précédentes, sur l'Esplanade à Nîmes, que les JMS, les Journées méditerranéennes des saveurs auront lieu cette année, les 12 et 13 septembre. Prévues normalement en mai, elles avaient dû être annulées en raison du coronavirus.

Imaginées dans un premier temps au Mas de l'agriculture, ces JMS se tiendront donc comme d'habitude en plein centre-ville. Les animaux seront installés devant le palais de justice, les producteurs sur l'avenue Feuchères et nouveauté, les engins agricoles sur le parvis des arènes pour respecter les consignes sanitaires. L'occasion pour les agriculteurs gardois de mettre en avant leurs produits.

"Ça répond au besoin de nos agriculteurs de bénéficier d'espaces commerciaux pour vendre et promouvoir leurs produits confie Patrick Viala, le président dans le Gard de Bienvenue à la Ferme. C'est aussi l'occasion d'une véritable rencontre entre le monde agricole et les citadins. Dans ce contexte de Covid, il faut que ce genre de manifestation se poursuive."

Soutenir la filière locale 

C'est la Métropole de Nîmes qui finance en grande partie ces JMS. Pour le président Franck Proust, "ce mini salon de l'agriculture, au-delà de la promotion de la filière, permet de défendre l'identité, le savoir-faire et le patrimoine local. Ça permet aussi d'animer le centre-ville de Nîmes en septembre et donc de soutenir les commerçants."

Ces Journées méditerranéennes des saveurs se tiendront en effet entre le Forum des associations et la Feria des Vendanges. Le vendredi 11 septembre sera consacré aux visites pédagogiques à destination des scolaires. "Les enfants sont les consommateurs de demain précise Magali Saumade, la présidente de la Chambre d'agriculture du Gard.

C'est important de faire connaître l'engagement des agriculteurs à leurs côtés." Un partenariat est noué depuis quelques années entre l'assemblée consulaire et la ville de Nîmes en matière de restauration scolaire, notamment pour l'approvisionnement en produits locaux et bio. 

Développer l'auto-suffisance alimentaire

Lors de la présentation de ces JMS, l'ancien président de la Chambre d'agriculture, Dominique Granier, actuel président de la Safer Occitanie veut lui aller encore plus loin. "Le COVID l'a montré. On a encore une insuffisance alimentaire dans le coin. On a dû importer 50% de farine, de petits-pois ou de lentilles. Notre devoir, c'est de recenser les friches avec des points d'eau, ce que j'appelle les "friches rebelles", les transformer en bio et produire !

On peut semer en janvier-février et récolter en mai-juin prochain. Il y a beaucoup de terres incultes dans le Gard. C'est à nous, la Safer, de les recenser, de travailler avec les agglomérations, les structures économiques et bien sûr les agriculteurs pour savoir quoi planter, car derrière, le marché est là.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess