Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Les moutons de la prison de Moulins-Yzeure pris en charge par la Fondation Brigitte Bardot

mercredi 4 juillet 2018 à 18:26 Par Emmanuel Moreau, France Bleu Pays d'Auvergne

Une centaine de moutons d'Ouessant pâturaient depuis plusieurs mois sur les terrains qui jouxtent le centre pénitentiaire de Moulins - Yzeure. Ils ont été confiés à la Fondation Brigitte Bardot, qui est venue les chercher ce mercredi matin.

Les moutons rassemblés avant d'être chargés dans un camion
Les moutons rassemblés avant d'être chargés dans un camion - Fondation Brigitte Bardot

Allier, France

Cinq membres de la Fondation Brigitte Bardot ont récupéré ces moutons, à la demande de la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations. Elle avait été alertée la semaine dernière après la mort de plusieurs moutons, qui avaient dû être conduits à l’équarrissage. Ce service de l'Etat a donc sollicité la Fondation pour enlever les animaux, une centaine de moutons d'Ouessant.

Le constat des membres de la Fondation Brigitte Bardot est sévère. Les animaux étaient maigres, ils n'étaient pas tondus alors qu'il fait très chaud dehors, ils n'avaient pas d'eau, certains n'avaient pas leur boucle d'identification. Un mouton a également été retrouvé mort ce matin. Selon la Fondation, le propriétaire des moutons, une start-up qui cherche à promouvoir l'éco-pâturage, n'a pas respecté ses obligations sanitaires. 

En quarantaine

Les moutons ont donc pris la route de la Seine-Maritime. Ils vont être mis en quarantaine pendant 6 mois, dans une pension partenaire de la Fondation. Ils vont très vite être tondus, soignés. Ceux qui n'en ont pas vont recevoir une boucle d'identification. Les animaux sont confiés à la Fondation Brigitte Bardot, le temps que la justice décide si les moutons doivent oui ou non être restitués à leur propriétaire.

En attendant, il va falloir trouver une autre solution pour couper l'herbe autour du centre pénitentiaire de Moulins - Yzeure.