Agriculture – Pêche

Les oléiculteurs vigilants face à la bactérie Xylella fastidiosa

Par Daniel Morin, France Bleu Vaucluse et France Bleu lundi 19 octobre 2015 à 4:12

Oliviers
Oliviers © Radio France - Aurélie Lagain

Les oliviers provençaux sont-ils menacés par la bactérie Xylella fastidiosa ? Le Groupement des Oléiculteurs de Vaucluse assure que non pour le moment. Il appelle cependant à la plus grande vigilance de tous les acteurs de la filière.

Des milliers d'arbres centenaires arrachés et détruits par le feu : les images des oliveraies italiennes ravagées par une variété de la bactérie Xylella fastidiosa ces derniers mois restent dans tous les esprits. Depuis, la bactérie tueuse de végétaux a fait son chemin en Corse -plus de 70 foyers ont été détectés dans l'Ile- ainsi qu'à Nice. 

Pourtant, le Groupement des Oléiculteurs de Vaucluse ne se montre pas très inquiet. La bactérie compte en effet cinq sous espèces différentes dont la souche appelée "pauca", responsable des dégâts en Italie et qui n'a pas été repérée en France à ce jour.

L'heure n'est donc pas à l'inquiétude même s'il faut rester très vigilant explique Isabelle Cazamayou, la coordinatrice du Groupement des Oléiculteurs de Vaucluse

Isabelle Cazamayou du Groupement des Oléiculteurs de Vaucluse

Si les oliviers de Provence Alpes Côte d'Azur ne sont pas directement menacés pour le moment-, il n'en est pas de même pour d'autres végétaux. 200 variétés sont potentiellement concernées par la Xylella fastidiosa : laurier-rose, mimosa, agrumes, arbustes d'ornement etc.

D'où l'appel lancé par la Coordination Rurale qui réclame un renforcement immédiat des contrôles des végétaux importés.  "il y a urgence" précise Max Bauer son président régional. 

MaxBauer président régional de la Coordination Rurale