Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Météo : les paysans côte-d'oriens confrontés à "des orages extrêmement brutaux et localisés"

-
Par , France Bleu Bourgogne

On fait un tour dans les champs ce jeudi matin parce que certains agriculteurs ont été très touchés par les orages le week-end dernier et que d'autres s'inquiètent pour la sécheresse de cet été. Le président de la Chambre d'agriculture de Côte d'Or Vincent Lavier fait le point.

France Bleu Bourgogne - Les orages de ces derniers jours, de ces dernières semaines, c'est du classique en termes de dégâts. On a l'habitude de voir ça à chaque saison ou c'est assez inquiétant à l'échelle du département ? 

Vincent Lavier - Ce qui se passe cette année, c'est quelque chose qu'on n'a pas connu depuis de nombreuses années. La caractéristique des orages qu'on vit en ce moment, c'est qu'ils sont aussi brutaux que subits et souvent extrêmement localisés. On peut même avoir à l'intérieur d'une même parcelle une partie de la parcelle détruite, une partie qui ne l'est pas. Donc, c'est un petit peu la caractéristique de ce qu'on a cette année. La bonne nouvelle derrière tout ça, c'est que malgré tout, il pleut et qu'on n'est peut--être pas à l'aube d'une nouvelle sécheresse. En revanche, pour les agriculteurs, c'est quelque chose qui est extrêmement difficile à vivre parce qu'on est à une semaine de la récolte et voir partir le fruit d'un investissement et du travail d'une année comme ça en l'espace de quelques secondes, c'est quand même extrêmement difficile.

Contre le gel, on utilise des bougies, tout un tas de systèmes. Est-ce que contre les orages, il y a des choses à faire en viticulture par exemple ?  

Il y a des moyens qui sont utilisés pour essayer d'écarter les orages, notamment en période sensible de la vigne. Après, ce n'est pas quelque chose qui peut être généralisé parce qu'à un moment donné, il faut quand même que l'orage tombe quelque part, et notamment en grandes cultures. Ce n'est pas quelque chose qu'on peut mettre en œuvre parce que c'est trop coûteux par rapport à ce qu'on peut protéger, ce qu'on doit protéger de toutes façons, et les agriculteurs ne peuvent pas le mettre en œuvre. C'est uniquement réservé à la viticulture. 

On parlait de sécheresse. On en est où là, en Côte-d'Or ? On s'inquiète ?

Globalement, on est plutôt bien par rapport aux deux ou trois années précédentes, puisqu'on arrive quand même au 1er juillet avec des nappes qui sont à un niveau satisfaisant, avec des sources dans les prés qui permettent d'abreuver le bétail dans de bonnes conditions, ce qui n'était pas le cas les années précédentes. Globalement, le monde agricole est plutôt serein. Alors, ça ne veut pas dire qu'il ne va pas se mettre à faire sec. Peut être à la fin du mois de juillet, au mois d'août. Mais rappelez-vous, l'année dernière, en juillet, on était déjà dans la difficulté, il y a deux ans aussi, alors que là, ce n'est pas le cas. D

Le gel il y a quelques mois maintenant, les orages ces derniers jours, ça va avoir une conséquence sur les prix pour les consommateurs ?

Le gel, oui, notamment pour tous les fruits à noyaux, les cerisiers, pêchers, les abricotiers, alors qu'ils ne sont pas des productions qu'on a chez nous, mais dans d'autres régions. Oui, on aura très, très peu de fruits à noyaux, donc ça, ça va inévitablement faire augmenter les prix. Après, pour les grandes productions agricoles telles que les céréales chez nous, non, le marché mondial, il est plutôt lié à l'appétit de la Chine pour les céréales, pas aux orages ou à la grêle qui peuvent tomber chez nous.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess